Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom : Le 23 septembre 2023

Date:

Partager:

La maladie de Willis-Ekbom, plus communément appelée “syndrome des jambes sans repos” (SJRS) ou RLS (Restless Legs Syndrome), reste encore mal comprise et souvent sous-diagnostiquée. En cette Journée internationale dédiée à cette affection, nous nous penchons sur ses causes, ses symptômes et les défis auxquels sont confrontés ceux qui en souffrent.

Qu’est-ce que le syndrome des jambes sans repos ?

Initialement décrite par Sir Thomas Willis en 1672, la maladie a été plus tardivement définie par le neurologue suédois Karl-Axel Ekbom en 1945. Le SJRS est caractérisé par un besoin irrépressible de bouger les jambes, généralement dû à des sensations inconfortables dans les membres inférieurs. Ces sensations peuvent ressembler à des picotements, des brûlures ou même des démangeaisons. Elles s’intensifient souvent durant les périodes d’inactivité et sont principalement ressenties le soir ou la nuit, perturbant parfois gravement le sommeil.

Les causes et facteurs de risque

Bien que les causes exactes du SJRS restent floues, des recherches suggèrent qu’il pourrait être lié à un déséquilibre du neurotransmetteur dopamine, essentiel pour le mouvement musculaire. D’autres facteurs peuvent également contribuer à son apparition ou à sa gravité :

  • Hérédité : Chez certaines personnes, le SJRS semble avoir une composante génétique, surtout lorsque les symptômes apparaissent avant 40 ans.
  • Grossesse : Certaines femmes peuvent développer ce syndrome lors de leur grossesse, en particulier au cours des trois derniers mois. Cependant, les symptômes disparaissent généralement après l’accouchement.
  • Maladies associées : Le SJRS peut être associé à d’autres conditions telles que la maladie de Parkinson, l’insuffisance rénale chronique, le diabète ou la polyarthrite rhumatoïde.

Journée internationale des langues des signes : Le 23 septembre 2023

Les conséquences du SJRS sur la qualité de vie

Outre les symptômes physiques, la maladie de Willis-Ekbom a un impact profond sur la qualité de vie. Le sommeil perturbé entraîne souvent fatigue, irritabilité et difficultés de concentration durant la journée. Il n’est pas rare que ces symptômes engendrent stress et dépression. De plus, les personnes atteintes éprouvent souvent un sentiment d’isolement, car la maladie est mal comprise et peu connue du grand public.

Diagnostic et traitements

Le diagnostic du SJRS est principalement clinique. Il repose sur les symptômes décrits par le patient, l’absence d’autres conditions médicales pouvant expliquer ces symptômes et la réponse du patient aux traitements.

Quant au traitement, il est généralement axé sur la réduction des symptômes et la restauration d’un sommeil de qualité. Les approches comprennent :

  • Médication : Certains médicaments dopaminergiques, les agonistes du récepteur de la dopamine, sont couramment utilisés.
  • Modification du mode de vie : Éviter la caféine et l’alcool, adopter une routine de sommeil régulière et pratiquer des exercices modérés peuvent aider à gérer les symptômes.
  • Thérapies complémentaires : Massages, exercices d’étirement ou techniques de relaxation peuvent s’avérer bénéfiques pour certains patients.

La nécessité d’une prise de conscience

L’existence de la Journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom souligne l’importance de sensibiliser davantage le public et les professionnels de la santé à ce syndrome. Une meilleure compréhension peut faciliter le diagnostic, améliorer la prise en charge et offrir une meilleure qualité de vie aux personnes atteintes.

La méconnaissance du SJRS et les idées reçues conduisent souvent à des retards de diagnostic et, par conséquent, à un traitement inadéquat. Il est donc essentiel d’éduquer non seulement les patients mais aussi les professionnels de santé pour garantir une approche plus holistique et empathique de cette maladie.

La maladie de Willis-Ekbom, bien que méconnue, touche un nombre significatif de personnes dans le monde. À travers la reconnaissance de cette journée internationale, nous espérons sensibiliser davantage à cette affection, améliorer sa compréhension et contribuer à une meilleure prise en charge des personnes atteintes. Il est temps de mettre fin à la stigmatisation et de permettre à chacun de trouver les réponses et le soutien dont il a besoin.

En résumé :

  • La maladie de Willis-Ekbom, également appelée “syndrome des jambes sans repos”, est caractérisée par un besoin irrépressible de bouger les jambes, notamment la nuit.
  • Bien que ses causes exactes demeurent inconnues, des facteurs comme le déséquilibre de dopamine, l’hérédité et d’autres maladies associées peuvent y contribuer.
  • Les symptômes, en plus d’être physiques, ont un impact profond sur la qualité de vie, entraînant fatigue, troubles du sommeil et parfois dépression.
  • Le diagnostic est principalement clinique, et le traitement vise à améliorer la qualité du sommeil et à atténuer les symptômes à travers médications, modifications du mode de vie et thérapies complémentaires.
  • La journée internationale de la maladie de Willis-Ekbom du 23 septembre 2023 vise à sensibiliser le public et les professionnels de la santé, pour améliorer le diagnostic, le traitement et le soutien aux personnes atteintes.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Mariage : Voilà 7 idées tendances pour remplacer les dragées à votre mariage

Des alternatives créatives aux dragées traditionnelles pour les mariages. Les dragées ont longtemps été synonymes de mariage, offertes comme...

Cet organe vital diffère selon que vous êtes une femme ou un homme d’après cette étude récente

Bien que les cœurs des hommes et des femmes puissent battre à l'unisson, saigner ou même se briser,...

Le salon international de l’agriculture 2024 : Un bilan positif malgré un contexte houleux

Une affluence record dans un contexte difficile Le Salon International de l'Agriculture (SIA) 2024 s'est achevé sur une note...

Réforme du RSA : Expansion de l’expérimentation RSA rénové à 47 départements

Dans la continuité de ses efforts pour atteindre le plein emploi, le Gouvernement a annoncé une réforme majeure...