Un nouveau moteur à eau qui change la donne : la voiture électrique menacée ?

Date:

Le 8 mars 2024 marque une date historique dans le monde de l’automobile et de la technologie verte.

Pour la première fois, un moteur fonctionnant principalement à l’eau, ou plus précisément à l’hydrogène, a été développé, offrant une alternative durable aux moteurs traditionnels fonctionnant aux combustibles fossiles. Avec une puissance de 400 chevaux et capable d’atteindre 6 500 tours par minute, cette innovation pourrait bien changer la face de l’industrie automobile.

Lire aussi :

Une percée technologique majeure

Le moteur hydraulique, développé par AVL Racetech, constitue une avancée majeure dans la quête d’une mobilité plus propre. Utilisant l’hydrogène comme principal combustible, ce moteur intègre un processus innovant d’injection d’eau chaude, permettant une combustion plus homogène et réduisant les risques d’auto-allumage prématuré. Cette approche non seulement améliore l’efficacité du moteur, mais contribue également à réduire les émissions de gaz nocifs.

Ce bois extrêmement rare utilisé dans certains meubles est un des plus chers du monde avec 50 000 €/m3

La turbopompe : un pas vers la décarbonisation

La mise au point de cette turbopompe par les ingénieurs d’AVL Racetech s’inscrit dans le contexte global de la décarbonisation des transports. En fournissant une alternative aux systèmes traditionnels de pile à combustible, ce moteur à hydrogène promet d’accélérer la transition vers des technologies plus respectueuses de l’environnement.

Des antécédents et des avancées

Bien que l’idée d’un moteur à eau puisse sembler révolutionnaire, elle s’inscrit en réalité dans une continuité de recherches et d’expérimentations, comme celles menées antérieurement par BMW. Cependant, l’approche d’AVL Racetech, combinant l’hydrogène à une injection d’eau, présente des avantages inédits en termes de puissance et d’efficacité.

Un futur prometteur mais conditionnel

Le succès futur de ce moteur à eau dépendra de plusieurs facteurs, notamment des résultats de tests en conditions réelles et de la capacité de l’industrie à adopter cette technologie. Si les performances et la fiabilité du système sont confirmées, nous pourrions assister à une révolution dans la conception des moteurs automobiles, alliant haute performance et durabilité.

Au-delà des batteries traditionnelles

Cette innovation arrive à un moment où l’industrie automobile explore activement des alternatives aux batteries traditionnelles, comme la batterie à hydrogène. Le moteur à eau d’AVL Racetech pourrait contribuer à cette transition, en offrant une solution viable et respectueuse de l’environnement.

Une nouvelle ère pour l’automobile

La création de ce moteur à eau représente potentiellement le début d’une nouvelle ère pour l’industrie automobile, une ère où la performance ne serait plus synonyme de pollution. Les implications de cette innovation pourraient être considérables, ouvrant la voie à des véhicules plus propres et plus efficaces.

Les véhicules électriques, un mirage écologique ?

Cet article explore le développement révolutionnaire d’un moteur à eau par AVL Racetech, une innovation offrant une puissance de 400 chevaux et une vitesse de 6 500 tours par minute. Cette percée technologique, utilisant l’hydrogène et un processus d’injection d’eau, représente un pas significatif vers la décarbonisation des transports. Toutefois, l’avenir de cette technologie dépendra de son succès en tests réels et de son adoption par l’industrie automobile.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

23 Commentaires

  1. Rien que le titre laisse songeur…
    Lorsque l’utilisation de l’hydrogène ne nécessitera plus trois à quatre fois plus d’énergie que l’électricité nécessaire à un véhicule électrique nous en rappellerons, à ce jour le prix des rares voitures électriques à carburant hydrogène est prohibitif, le coût du plein plus élevé qu’une voiture à essence et les stations sont classées Seveso ce qui est éclairant sur le risque élevé de ce type de technologie.

  2. Oui mais voila pour les VRAIS spécialistes Jancovici et Jean-Baptiste Fressoz par exemple , l hydrogène sera toujours trop chère a produire pour être autre chose qu’anecdotique !
    Je pense que ce n’est pas innocent si la presse nous bassine avec ca depuis un an !

    • Ne parlez pas au rédacteur des bus Diesel qui tournent avec un mélange eau-gazole (aquazole) depuis des années, il ne saurait plus quoi écrire…
      Merci pour cette désinformation !

    • La combustion d’1 kg d’hydrogène libère presque 4 fois plus d’énergie que celle d’1 kg d’essence et ne produit que de l’eau : 2H2 + O2 -> 2H2O. Il est où le problème ?

      • 1 kg d’hydrogène demande plus de 50kw d’électricité, voilà le problème…
        Plus de 1 kg d’hydrogène pour 100km, 15 à 20 kW d’électricité pour 100 km, voilà le problème…. L’hydrogène demande 3 fois plus d’énergie que l’électricité, voilà le problème….

  3. Un moteur à eau pour parler de la combustion de l’hydrogène c’est du putatitre.
    En plus c’est quoi l’intérêt, il faut bien produire l’hydrogène, hors aujourd’hui c’est plutôt pas propre et l’hydrogène vert serait issue de l’hydrolyse de l’eau a partir d’une énergie renouvelable comme le solaire ou l’éolien.
    Le rendement global comme indiqué par Phric au mieux de 30% la ou la voiture électrique à batterie on dépasse les 90%.

    Donc en fait vous nous expliquez que la voiture de demain consommera 3 ou 4 fois plus que la voiture d’aujourd’hui.

    Belle avancée !

    • faux, le rendement des voitures électrique est de 75% (les batteries lithium ont un rendement de 80% et selon le moteur électrique ont varie de 85 a 98% de rendement, les moteurs tesla sont a 88%) quand ont au moteur thermiques ils se situe a 40% (42,5 % pour le slyactiv X de mazda en condition réelle et 40% pour toyota) De plus vous oubliez tous ici un autre type d’hydrogène qui est l’hydrogène blanc.

    • Pourquoi du pupitrage ?

      Voici un extrait de la page wikipédia sur le moteur à eau :
      des moteurs réels qui utilisent l’eau de différentes manières, mais non comme source d’énergie :
      – des systèmes controversés promettant d’améliorer les moteurs à explosion avec un dispositif à eau. Ceux-ci jouent le plus souvent sur la température du mélange ou la pression et peuvent avoir un effet faible mais mesurable sur la consommation,
      – des systèmes dans lesquels une autre source d’énergie permet la production de dihydrogène par craquage de l’eau, celui-ci étant ensuite utilisé par un moteur à hydrogène ou une pile à combustible, avec un bilan thermodynamique global négatif,

  4. Bonjour le moteur a eau n est pas une nouveauté, et il représente une menace pour l humain ,c est une merveilleuse invitation qui nous fera mourir a Petit feu sans eau nous mourron

  5. Mais à l’eau….de mer! De préférence,façon que les côtes ne soient plus erosées Et qu’on ne meure jamais de soif! De plus, Certains ne se gèneraient pas de se servir de cet or transparent au pied des sources…

  6. Ecopra et Bosch c’était en 2015… parler plutôt d’un sujet tel que le moteur a air …www.comburateur.com…la c’est de l’innovation !!!

  7. On avez le moteur à air comprimé on a tué le patron de tata industrie on a tué Mayer l inventeur d un moteur à eau on a coulé le français qui a inventé le moteur à air comprimé TESLA LE scientifique on a saccage son labo pris ses documents tant que l on laissera les diabolos diriger ce monde là civilisation humaine ira à sa perte alors que la lumière nous attend les étoiles nous attendent aussi on a de grande chose à faire

  8. Que du bla bla. Impossible de réaliser telle chose, pareil avec les autos électriques, impossible a grand échelle. Imaginez vous 7.000.000 des autos électriques au Quebec 🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️

  9. Malgré les avancées prometteuses du moteur à hydrogène, je reste convaincu que le moteur thermique offre de meilleurs avantages, surtout en termes de densité énergétique et de coût d’infrastructure. Les carburants fossiles, bien que polluants, possèdent une densité énergétique nettement supérieure à celle de l’hydrogène. Pour illustrer, l’essence a une densité énergétique d’environ 12 kWh par kilogramme, contre seulement 33,3 kWh par kilogramme pour l’hydrogène sous forme gazeuse à 700 bars. Cela signifie que pour obtenir la même quantité d’énergie, il faut un volume bien plus important d’hydrogène, ce qui pose des défis en termes de stockage et de transport. De plus, le coût de mise en place d’une infrastructure dédiée à l’hydrogène est énorme. Selon une étude de McKinsey & Company, l’investissement nécessaire pour développer l’infrastructure d’hydrogène en Europe pourrait atteindre 500 milliards d’euros d’ici 2030. Ces aspects rendent le moteur thermique plus attrayant à court et moyen terme, du point de vue économique et pratique.

  10. Je pige les soucis avec la densité énergétique et le fric qu’il faut mettre dans les infrastructures pour l’hydrogene.

    Mais faut vraiment zieuter les progrès tech. Ca pousse l’efficacite du stockage et du transport de l’hydrogene. Les nouvelles techniques pour stocker l’hydrogène permet de le comprimer plus efficacement? se que sa veut dire c’est qu’on a besoin de moins de place pour garder la même quantité d’énergie.

    En plus, les becanes qui tournent à l’hydrogène, elles convertissent l’énergie mieux que les moteurs à essence. Les moteurs à essence, ils sont efficaces à peine à 20-30%, alors que les piles à combustible à hydrogène, elles peuvent aller jusqu’à 40-60% d’efficacité. Sur la durée, les économies faites grâce à cette meilleure efficacité et à moins de pollution pourraient bien valoir le coup des gros investissements de départ. L’europe, par exemple, elle met le paquet sur l’hydrogène propre pour atteindre son objectif de pas polluer du tout d’ici 2050, ça montre bien qu’ils crovient à fond dans cette techniqu.

    • Il est vrai que l’innovation et les investissements peuvent réduire certains des obstacles associés à l’hydrogène. Néanmoins, le passage à une économie de l’hydrogène nécessite un changement fondamental dans notre infrastructure énergétique, ce qui prendra du temps et des ressources considérables. Actuellement, la grande majorité de l’hydrogène produit est issu du reformage du gaz naturel, un processus qui émet du CO2. Pour que l’hydrogène soit véritablement écologique, sa production doit se baser sur l’électrolyse de l’eau, utilisant de l’électricité renouvelable.

      Or, la capacité globale en énergies renouvelables est encore insuffisante pour répondre à cette demande. De plus, le rendement global de la chaîne de production, stockage, transport et utilisation de l’hydrogène peut s’avérer inférieur à celui d’un simple système électrique direct. Selon un rapport de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), le rendement énergétique de l’hydrogène produit par électrolyse et consommé dans une pile à combustible est environ deux fois inférieur à celui d’un véhicule électrique directement alimenté par des batteries. Cette efficience réduite doit être prise en compte dans toute comparaison des systèmes énergétiques futurs.

  11. elle ne verra jamais le jour comme la voiture a air comprimé dont ils ont assassiné l inventeur en Inde….LES LOBBIES PETROLIERS S EN CHARGERONT DE LA FAIRE INTERDIRE car quoi qu on en dise , c est bientot la fin de la voiture electrique véritable piege commercial et vraiment pas écolo….

    • Ces types d’assassinats ont peut être existé à l’occasion, mais dans l’ensemble on ne peut pas arrêter le progrès, une innovation intéressante finit toujours par percer. Il faut noter que PSA a investi des milliards dans le moteur “à air”, et ça à fait pssht. Tout simplement parce que cette techno comme celle de l’hydrogène souffre d’un défaut de naissance : on comprime un gaz à grand renfort d’énergie, et les 3/4 de cette énergie part en chaleur ! Autrement dit c’est comme une pompe à chaleur, sauf qu’on perd la chaleur et on ne conserve que le gaz comprimé. Le rendement ne pourra jamais rivaliser avec un stockage batterie donc.

  12. Bonjour,
    Vous mettez “Un nouveau moteur à eau qui change la donne : la voiture électrique menacée ?*
    Mais pour info, c’est encore l’état qui détient ces énergies, comme l’hydrogène, et c’est loin d’être écologique, pour réaliser de l’hydrogène, 2 fois plus qu’un électrique et de l’eau propre provenant de nos robinets !!!
    Donc petit résumé économique avec un véhicule lambda :
    > l’énergie fossile 10€ au 100km.
    > l’énergie Bioethanol 6,50€ au 100km.
    > l’énergie électrique 1€ au 100km.
    > et l’énergie hydrogène 12€ au 100km.
    Ce sont des relevés scientifiques et économistes, et le véhicule hydrogène vieilli mal, de plus c’est hyper explosif 30fois plus fort qu’un compresseur industriel , vous êtes loin du compte !
    Petit conseil, allez chercher vous même vos propres informations !
    Cordialement.

  13. Je vous laisse taper sur google “moteur de stirling”, vous pourrez ainsi découvrir le premier vrai moteur à eau inventé en 1816!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Modernisation du Cessna Caravan : un cockpit repensé pour le futur

Textron Aviation, une division de Textron Inc. (NYSE : TXT), continue de repousser les limites de l'innovation aéronautique...

Cybersécurité : Comment la Suisse utilise l’IA pour contrer les cyberattaques

Dans un contexte global marqué par une évolution rapide des technologies, les entreprises suisses, particulièrement celles de taille...

Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées du 23 juillet 2024

La Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, initiée par le Pape François en 2021, se tient...

Journée mondiale des dauphins le 23 juillet 2024

La Journée mondiale des dauphins, célébrée chaque année, vise à sensibiliser le public à la protection des dauphins,...