Cette invention révolutionnaire sur les moteurs Diesel signe-t-elle la fin des voitures électriques ?

Date:

Des ingénieurs ont réussi à adapter les moteurs diesel pour fonctionner correctement avec de l’huile de colza.

Dans la fraîcheur du matin du 28 février 2024, une annonce révolutionnaire a été faite par le projet scientifique Lomonosov. Cette avancée pourrait marquer un tournant majeur dans l’utilisation des biocarburants et la performance des moteurs diesel.

Lire aussi :

Vers une alternative durable

Le passage à des alternatives de carburant plus durables est devenu une priorité mondiale dans le contexte actuel de crise climatique. Les ingénieurs de l’Université RUDN ont franchi une étape significative dans cette direction en adaptant un moteur diesel traditionnel pour qu’il fonctionne efficacement avec de l’huile de colza. Contrairement aux carburants traditionnels, l’huile végétale est plus dense et moins volatile, ce qui affecte généralement la performance du moteur en termes d’injection de carburant et de formation du mélange combustible. Toutefois, grâce à des ajustements précis, les ingénieurs ont réussi à surmonter ces obstacles pour une petite révolution écologique ?

Ce bois extrêmement rare utilisé dans certains meubles est un des plus chers du monde avec 50 000 €/m3

Les défis de l’huile végétale

L’utilisation de l’huile végétale comme carburant présente des défis spécifiques, notamment en termes de fourniture et d’atomisation du carburant. Ces problèmes entraînent une augmentation de la consommation spécifique de carburant et une détérioration des émissions, ce qui a longtemps freiné son adoption dans les moteurs diesel standards. Les ingénieurs de la RUDN ont entrepris une série de tests pour comparer les performances d’un moteur fonctionnant à l’huile de colza et à un diesel ordinaire, identifiant ainsi les “points faibles” du carburant végétal.

Des ajustements novateurs

L’ajustement de l’angle d’avance à l’injection et de l’optimisation du système d’alimentation en carburant sont au cœur des solutions apportées par l’équipe de la RUDN. Ces ajustements permettent de réduire les différences de performance entre les carburants végétaux et les diesels conventionnels. La modification de la géométrie de la partie d’écoulement de la buse et l’optimisation de la composition des mélanges de biocarburants offrent également un potentiel significatif d’amélioration.

Implications environnementales

L’adaptation des moteurs diesel à l’huile de colza est porteuse de multiples bénéfices environnementaux. Outre la réduction de la dépendance aux combustibles fossiles, elle permet une diminution notable des émissions de gaz toxiques tels que les oxydes d’azote et le monoxyde de carbone. Cette avancée s’aligne parfaitement avec les efforts globaux pour une mobilité plus propre et la lutte contre le réchauffement climatique.

Perspectives d’avenir

La recherche menée par l’Université RUDN ouvre la voie à de nouvelles applications pour les biocarburants dans le domaine des moteurs diesel. L’intégration de l’huile de colza et d’autres biocarburants dans le secteur des transports pourrait révolutionner l’industrie, en rendant les machines agricoles et les véhicules diesel plus écologiques. Ce progrès représente un pas important vers l’autonomie énergétique et la durabilité.

La révolution verte attendue ?

L’innovation apportée par les ingénieurs de la RUDN University dans l’adaptation des moteurs diesel pour utiliser l’huile de colza est une avancée remarquable dans le domaine des énergies renouvelables. Cette percée non seulement défie les conventions mais ouvre également des horizons prometteurs pour l’avenir des transports et de l’agriculture.

Ce bois extrêmement rare utilisé dans certains meubles est un des plus chers du monde avec 50 000 €/m3

Cet article explore la récente innovation des ingénieurs de l’Université RUDN qui ont réussi à adapter les moteurs diesel pour fonctionner avec de l’huile de colza. En surmontant les défis techniques, cette avancée représente un pas significatif vers un avenir plus durable et écologique. Elle illustre l’importance de la recherche et de l’innovation dans la quête d’alternatives énergétiques plus propres et plus vertes.

Source : https://www.e3s-conferences.org/articles/e3sconf/abs/2024/01/e3sconf_titds2023_05007/e3sconf_titds2023_05007.html

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

89 Commentaires

  1. Bonjour,
    Pour l’instant, cet article ne prouve RIEN, si ce n’est que le colza et autres huiles végétales peuvent servir de carburant !!! Mais à quels coûts??? Et moyennant quels investissements?

    • C’était déjà prouvé depuis l’invention du diesel !
      Ils tournaient à l’huile végétal aussi bien qu’à importe quellr source d’huile minérale… simple question de réglage.

      • Je dirai meme plus les moteurs diesiel fonctionnent avec tout corps gras inflammable. Le probleme c est pas le moteur mais les équipements autour les injecteurs etc.. qui sont étudiés pour travailler au diesel et pas autres chises

    • Votre réponse est très pertinente, cependant en phase ” intermédiaire, l’avantage du ” biocarburant” peut être produit en France, le coût ” réel ” doit être naturellement étudié

      • Bio carburant : on carbure déjà au “bio-carburant”.
        Le diesel B7 en contient 7%
        L’essence E10 en contient 10%
        En Thaïlande, il carbure au E20, 20% de “bio-carburant”.

    • Rien de neuf cela existe déjà plus de 40 ans.l’armee avait de camions Bernier équipés du moteur “magic” roulant à l’essence au gasoil à l”huile de vidange….

    • Bonsoir c’est pas nouveau tu prend un c 15 et tu peux le faire fonctionner avec l’huile de friture donc je vois pas où il y a nouveauté sauf que ça a tjrs était interdit par l’état comme de mettre du fuel a la place du diesel

    • C’est pas nouveau désolé essai fait dans les années 1988 selon un article de la france agricole renault y avait participé eñ prêtant une renault 21 diesel et les essais sur les tracteur et la veille D’Amiens avait les bus et les camions municipaux roulant au colza ça fonctionne bien

  2. Et donc nous allons cultiver des champs ppur nourrir les voiture au lieu de nourrir les humain avec des denrées bien plus utiles a notre santé ?
    De plus, si les émissions seront diminuées, il n’en reste pas moins qu’il y en aura toujours….

    • Vous préférez les batteries des voitures électriques. Et seriez vous prêt à vous passez de votre voiture pour nourrir l’humanité. Surtout avec du colza ?

      • Et l’eau qui se fait de plus en plus rare
        C’est comme les agriculteurs qui culti sent du mais pour ensuite aller dans les methaniseurs , c’est du n’importe quoi !!!

        • L’eau de + en + rare !!
          C’est juste qu’on refuse de la stocker.
          Dans une ville, toute l’eau qui tombe sur les toits va direct dans la rivière/fleuve, puis à la mer.
          L’eau d’arrosage du maïs est soit est evapotranspirée par la plante (pour former les nuages, donc des pluies ultérieures) soit va alimenter la nappe.
          Le maïs ne consomme pas d’eau, pareil que moi.(je bois, je pissé, )

          • Oui bien sûr ! Tout comme on peut utiliser plus d une douzaines d insecticides sur les cultures de pommes par exemples. Fongicides pesticides et autres…
            On s en fout ! Ça reste pas dans la pomme, ça va dans la terre !!
            On va tous crever avec des andouilles comme toi 😉
            Bisous.

      • Ok, je cais faire simple, pour faire tourner le parc auto francais au colza, il faut arreter completement la production agricole en france…..la question est , tu bouffes quoi du coup? Jusqu a preuve du contraire la producrion de batteries ne t empeche pas de manger

        • La production de batterie ne t empêche pas de manger TOI…elle hote la vie prématurément a ceux qui extraient les métaux lourd pour construire tes batteries sans compter les millions de mètres cube d eau utilisés pour extraire aussi les minerais et les engins qui consomment 70l de diesel a l heure. La solution électrique n est qu un déplacement du problème environnemental pour permettre a des bobos occidentaux de se donner bonne conscience et un putain de business pour les gouvernements

          • Je suis totalement d’accord avec vous et de plus me font bien rire avec leurs véhicules électrique le pire c’est qu’ils savent déjà qu’ils n’y a pas assez de minerais pour tous sans compter sur le recyclage de ses batteries l’écologie c’est que du business pour les gouvernements et tout ceux qui magouille autour de tout les déchets et pour se donner bonne conscience 🤮🤮

      • Désolé aussi les batteries ont pourris mon terrain ils mon charcuter j’ai plus d’eau Fès forages une ruine maintenant eaux non potable rien pour extraire de lithium.etvpour info ont stock depuis bien longtemps des milliers de batterie sous terre non recycler les casse automobile se multiplie pus rapidement que les thermique des choses qu’il nous dise pas .a vôtre avi pourquoi ils ont pas continuer dans le H2O le GPL et au emand et haïr comprimé .tout c’est uniquement pour le mot 💸💸💸💸 au lieux de ce payer une voiture électrique prennez un billet d’avion et aller au Chili dans les grandes dessert interdit a la population zone a risque vous verrez bien les déchets toxiques des extraits de matières rares .le silence ça ceux payer

    • Zéro émission, c’est de l’utopie, réduction possible, Oui
      Nourriture pour les voitures effectivement moins pour les humains,pas d’accord non plus!

    • Mais on a de l’huile de tournesol pour les hommes. Et en plus l’huile de colza y’a eu des problèmes avec, donc sa ferait un problème tourner en carburant de voiture.

    • Medhy vous dites ” une part de vérité ” mais votre approche n’intègre pas le fait QU’EN L’ÉTAT il n’existe PAS de système ENTIÈREMENT VIRTUEUX” si ce n’est NE PLUS SE DÉPLACER AVEC UN MOYEN ” Mécanique “, ce qui est vraiment TROO RESTRICTIF NON?

    • Tout a fait d’accord : on va utiliser des surfaces à grand renfort de pesticides pour ruiner encore plus les sols, au détriment de l’alimentation et de la santé des agriculteurs, déforester et surtout ne pas se poser la question de diminuer notre frénésie de déplacement

    • Comme pour l’électrique pour lequel nous devons brûler du charbon pour avoir suffisamment d’électricité afin de recharger les autos, les trotinettes, les vélos etc… Je ne parles même pas des déchets nucléaires dont nous ne savons quoi faire et qui polluent tout autant l,air et les sols…

    • L’huile de Colza ou Canola au Canada n est, de toute façon, pas bonne pour notre santé alors aussi bien l injecter dans les moteurs diesel si ça peut aider à décarboner…

  3. Bonjour, je suis très surpris de lire votre article. Il n’y a aucune Innovation, ou alors il manque des détails…Il faudrait se mettre un peu à jour. Cela fait plus de 40ans que les huiles sont compatibles avec les moteurs diesels….Le 1er moteur diesel a plus d’un siècle, il fonctionnait à l’huile d’arachide. Effectivement sur des diesels modernes, techniquement plus difficile car l’huile oxyde et est beaucoup plus visqueuse. Mais c’est faisable.
    Il y a même des sites dédiés aux transformations de son moteur comme le plus connu:
    Www. oliomobile.com ou .org.
    Pour ma part, je roule depuis 2005 à 100% huile de friture recyclée avec quelques modifications sur la filtration et le circuit d’alimentation.
    Il faut s’y connaître en mécanique car c’est toute une aventure.
    Également les huiles hydrauliques, huiles de boite, huiles de vidanges (discutables) fonctionnent! Le pourcentage peut être de 30% sans modification.
    Huilesement vôtre 😉

    • Excellente réponse !
      Il y a eu d’autres alternatives aussi (circuit fermé d’eau, betteraves, etc, je ne suis pas qualifiée pour en parler, j’avais lu quelques articles à ce sujet) mais les concepteurs ont été arrêtés net car les enjeux financiers pour l’État et l’industrie pétrolière plus généralement ne sont pas intéressants.

      • Arrete de te masturber, le moteur a eau n a jamais fonctiinne, ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais. Cela va a l encontre de regles physiques de base. C est comme les appareils a ” mouvement perpetuel”, du bullshit a pigeons

  4. Si le colza sert de carburant majeur pour les voitures à diésel, cela fera quel superficie mondial pour cultiver du colza et combien de forêt en moins, nous faisant perdre de l’oxygène ? Le colza, sera alors, tout-de-même un polluent indéniable pour l’environnement.

  5. Ah oui, quelle RÉVOLUTION…

    Ça fait depuis la nuit des temps que le moteur diesel peut fonctionner avec de l’huile de colza! Il y avait même il y à quelques années un député écologiste qui avait proposé que cet usage (en vogue en début des années 2000 avec des amateurs cherchant des voitures équipées des pompes à injection indirect bosch) devienne autorisé d’un point de vue légal. Bien sûr cela a été retoqué (taxes qui echapperaient alors à cet état obèse).

    Il est tout de même curieux de lire au milieu des lignes de cet article :
    La désinformation sur internet : une menace croissante pour la démocratie

  6. Un article avec juste de la théorie, et comme dit medhy et lotfy, le coût, l’environnement, gaspillage alimentaire. Et j’ajouterai un rendement moteur en dessous du diesel qui est lui-même très loin en dessous de l’électrique.

  7. Ah, quelle trouvaille genialissime !
    Le brevet initial de Rudolph Diesel est un moteur à huile lourde. Des milliers de français ont et roulent encore avec de l huile de friture bien filtree avec des injections basse pression.
    D ailleurs le B7, gazole officiel signifie 7% d ester huile végétale lol

    J en ai marre d article de journalisme Expert automobile qui viennent de la mode , des cosmétiques ou d ailleurs.

  8. Je ne sais pas s il y a un vrai progrès… mais on n arrête pas les chercheurs dans leur activité….de chercher… au risque de ressembler à certains régimes totalitaires

  9. Rudolf Diesel a inventé le moteur qui fonctionnait aux hvb (huiles végétales brutes ) . Cela marche depuis longtemps . Réglage des injecteurs er pompe a carburant adaptée. Mais pas de taxe sur produits pétroliers . Les lobby et l’état ont tt fait pour freiner cette utilisation. A Londres les taxis utilisent l’huile de friture des fish and ship . En France on a condamné la ste Valergenol car elle vendait des huiles vegetales filtrées . Perso j ‘ai mis des huiles dans mon trafic renault à 30% sans modification

  10. Ayant travaillé durant plusieurs années sur la formulation de biocarburants je me permets d’écrire que l’huile de colza offre quelques intérêts mais n’est pas la solution pour faire fonctionner des moteurs diesels et/ou essence après expérimentation « technico économico environnemental 
    La combustion de certains oléagineux peut engendrer des dérivés d’acroleine….
    .

  11. Et devinez qui dirige la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux…
    M. Rousseau, le président de la FNSEA !

  12. ils n’ont rien inventé
    il y a des personnes qui roulent a l’huile de friture recuperer dans les restaurants depuis plus de 15 ans
    qu’ils commencent a recyclé ce qui est jeté

  13. Les matières agricoles ont des prix qui explosent au moindre petit probleme … et cela va continuer avec le réchauffement global de la planète… et on nous propose de détourner les matières agricoles vers un autre usage que nourrir les hommes…. stu pi de !

  14. Oui enfin rouler a l’huile c’est pas exactement une nouveauté, certains roules avec depuis une bonne décennie…
    A noter une légère surconsommation et le fait que l’huile plus visqueuse surtout en hiver a du mal a couler.
    Et du point de vue écologique, ce n’est pas la panacée avec la production d’un certain nombre de composés cancérigènes.
    Ceux qui roulent avec optent pour un réchauffeur une petite résistance électrique qui va chauffer légèrement liquéfier l’huile.
    Sinon il y a la solution que les vendeurs de gazoil utilisent, transformer l’huile en quelque chose de plus fluide, on peut par exemple y ajouter de l’éthanol, en résultat, du bio-gazoil d’un côté et de la glycérine de l’autre.
    Bref vous roulez deja probablement avec une part d’huile sans le savoir.

  15. le moteur diesel a l’origine fonctionnait avec fe l’huile donc rien de nouveau sous le soleil sauf que les prroduits alimentaires ne sont pas une bonne idee mour produire de l’energie
    le solaire et le vent sont bien plus adapte
    le retour en arrière n’apporte aucun benefice
    le moteur a 4 temps n’a qu’un temps moteur
    environ 25 pc de rendement le moteur electrque proche de 100 pc sans vibrations sans bruit sans pollution plurquoi faire complique …..

    • On a fait compliqué tant que les batteries électriques n’étaient pas suffisamment performantes… Mais cette période est aujourd’hui révolue, vous avez parfaitement raison.

    • Que faites vous de la pollution des batteries et de leur fabrication avec des métaux rares que nous ne possédons pas ou si peu ?

  16. Sa sera mieux que ses véhicules thermique qui oblige a creuser des mines et mette des adolescents à travailler pour trouver leur métaux pour 1 tonnes il faut en remuer 200t. Aucune écologie,et en cas d accident la voiture électrique fini a la casse, après que les gens soient mort électrifié sur leur siege bravo la technologie

  17. Pas nouveau tout ça, Cela fait 100 ans qu on sait faire tourner les moteurs a l’ huile de colza (Moteurs Clerget. Encore un Francais ), dit a huile lourde. Il faut se renseigner.
    Idem pour l Adblue, ou urée, les groupe électrogènes de l’ armée américaine lors de la seconde guerre mondiale (78 ans) tournaient à l Adblue (lol) ou plutôt à l urée, pour ne pas intoxiquer les soldats par le Nox. Idem sur les moteurs 3 cylindres de Peugeot ou Renault qui bouffent de l’huile du au cycle de Atkinson ( ou Miller) cycle connu depuis plus de 100 ans pour réduire la cylindrée aujourd’hui réalisable grâce aux dephaseurs d arbres a cames., donc réduction de la conso. Et le turbo qui augmente la cylindrée donc la puissance inventé par Mr Renault il y a 70 ans., le cycle d Atkinson et le turbo s appelle le Downsizing … Pas de nouveautés juste des améliorations dues aux matériaux
    a l usinages et a l electronique…

    • Bonjour Gérard et merci pour votre commentaire on ne peut plus juste.

      Notre article fait beaucoup réagir et nous en sommes heureux. Beaucoup de commentaires émis sur le fait que les moteurs tournant à l’huile de Colza existent déjà depuis longtemps et c’est bien la réalité.
      Cet article ne fait qu’exposer aux lecteurs néophytes les derniers ajustements trouvés par l’équipe de la RUDN et qui permettent de réduire les différences de performance entre les carburants végétaux et les diesels conventionnels.
      Nous ressortirons d’ici peu un article pour clarifier les points encore un peu nébuleux et désolé si certains points de l’article ont pu laisser penser, à tort, qu’on venait d’inventer le moteur au biocarburant.

      • Le rendement de la photosynthèse est le centième de celui des ppv
        …. Là nature n’a pas inventé la photo synthèse pour autre chose que ce qui convient aux plantes pour survivre, pas d’en maximiser le rendement pour de ridicules moteurs qui ont eux même un rendement minable.

    • Bravo, quels plaisirs, de lire, les commentaires de personnes, qui connaissent bien les fonctions du diésel et l’expliquent, avec autant de Clarté.
      Je suis Retraité, depuis 15 ans après 30 années de conduite PL.
      ALORS, vous pensez bien, la mécanique !!! 🤣

  18. Combien de planètes devons nous cultiver pour avoir assez de combustible,,, on ira encore abattres les forêts Amazonienes et Africaines pour ce cher carburant réveillez vous avant de dire des bêtises pareils

  19. Magnifique article, innovation incroyable…quel talent !.
    Cela fait 25 ans que l’on à trouvé des solutions et que l’on roule pour le prouver…et nous sommes quelques uns…
    Tout est politique avec d’un côté la solution agricole et de l’autre notre besoin de toujours plus de taxes… merci la TIPP.

  20. Monsieur AIGRON, je pense en toute gentillesse que vous devriez vous cantonner à des du sujets plus proches de votre expertise. Votre article me semble contenir de nombreuses faiblesses. A la lecture des commentaires ci-dessus, je pense que vous l’avez compris. Néanmoins petit résumé:
    – Cela fait depuis les origines du Diesel que celui ci peut bruler des huiles végétales, ça s’appelle un moteur ELSBETT.
    – Brûler des huiles végétales dans un bloc Diesel n’est pas l’idée de l’année, loin s’en faut.
    – Vous oubliez un rendement réservoir/roue ridiculement faible, de l’ordre de 15%, où est la révolution ?
    – Vous éludez la quantité phénoménale d’hectares nécessaires pour nourrir la 20taine de millions de véhicules diesels en France.

    Bref,

  21. Pour le zéro émission, l’idéal serait le développement de voitures à pédales….pour la pollution au lieu de s’attaquer au problème marginal des automobiles, plutôt se pencher sur les moteurs des supertankers et autres cargos, des transports aériens ( déjà en cours de développement chez Airbus) et surtout, sur les usines hyper polluantes et autres centrales a charbon…..et ne plus nous faire ch..r avec nos véhicules diesel ou non.

  22. Une invention révolutionnaire sur les moteurs diesel ???????
    Nous sommes en quelle année ?
    Si nous sommes bien en 2024, cela fait plus de 65 que ce moteur existe. Vous ne connaissez pas les moteurs MAGIC des camions Berliet? Des 5 et 6 cylindres. Déjà à la fin des années 50, ces véhicules étaient polycarburants. 2 réservoirs de carburant, 1 pour le gasoil et l’autre pour n’importe quel autre combustible. Il fallait basculer d’un réservoir à l’autre grâce à une poignée sur le tableau de bord (gasoil/autre combustible) et actionner la tirette, toujours sur le tableau de bord, qui était reliée à la pompe à injection et qui modifiait l’avance. Cette pompe à injection avait le spécificité d’avoir un graissage séparé pour accepter les carburants non gras.
    À part ça, plus le temps avance, plus l’humanité régresse. Tout se perd.

  23. Pour couvrir les besoins en carburant français il faudrait consacrer la totalité de la surface agricole française pour produire le carburant nécessaire au seul transport routier (c’est documenté).
    Comme on ne peut pas faire cela, en pratique on se tourne vers des productions d’autres pays qui n’ont que le choix de déforester pour trouver les surface utiles à la production.
    Au final le bilan est pire que les carburants fossiles en terme d’émission CO2 (c’est aussi documenté) sans parler des pesticides utilisés.
    Les industriels font miroiter les agrocarburant de 2eme et 3eme génération (à base de déchets de culture ou d’inter-culture) mais rien ne montre pour l’instant que la solution est industrialisable à un cout supportable.
    Au final cela ne pourra être qu’une solution de niche (aérien, transport routier, machines agricoles) : un fausse bonne idée en somme.
    C’est d’ailleurs pour cela que les motorisations thermiques sont condamnées : les agrocarburants et l’hydrogène ne permettant pas un déploiement à l’échelle avec un impact raisonnable.

  24. Mr.rochain…Au lieu de vous ridiculiser avec un article bidon servant uniquement de “porte -pub”, vous devriez plutôt songer a retourner vers le domaine de l’arnaq..,(pardon,de l’assurance…),A moins de vous former a un métier utile, comme la chaudronnerie,ou le tri des ordures..?

  25. Personnellement l électrification de la mobilité n’est absolument pas la bonne, n’oublions pas qu’il faut de l’électricité pour régénéré les batteries… polluantes !
    Puis il faut des centrales… nucléaires inévitablement car pas assez d’énergies verte hélas, au lieu de dépenser des milliards d’euros pour faire la guerre dont l’Ukraine pays très producteur de céréales il serait possible de cultivé des végétaux pour produire des carburant plus propres sans engendré la faim !.
    N’oublions pas tout les métiers dans la mécanique donc emploi qui vont disparaître si électrification mobile !.
    Il est certain que le zéro émissions même électrique n’existe pas il y a toujours pollutions ! Inévitablement.
    Le tout est de minimiser les polluants, reste l’hydrogène qui avance à grand pas et garantis l’emploi.
    Le plus gros problème est le comportement humain si égoïste plutôt que de ce détruire et dominé l’autre il faudrait déjà s’unir……!.
    La critique est facile l’art est difficile ne dit-on pas !?.
    Respectueusement henri

    • Sans vouloir vous critiquer, si vous vous renseignez un peu, vous pourrez faire ce calcul par vous même:
      Production annuelle d’huile de colza : 1.9MT, consommation annuelle de pétrole en France 66MT (source Insee), je vous laisse déterminer par combien il faudrait multiplier la production de Colza en France, tout ça sans compter le rendement plus faible, (mais là on est à la marge)

    • Ensuite faites le rapport entre la surface de Colza cultivée en France (1.9M ha) et la surface de la France (64.3M ha). Vous trouverez aisément quelle proportion de surface devrait être cultivée pour compenser nos besoins en énergie fossile.

  26. On va cultiver pour nourrire nos voitures au lieu de nourrire les gens? Belle pression dur le coût de l’alimentation.
    Et on nous dit , moins de gaz polluants, mais dans quel ordre de grandeur? 1%, 10%, 60%?.
    On mélange réponse à la crise clinatique(gaz à effet de serre) et réponse à la pénurie de ressources ( développement durable).

  27. Absolument rien de nouveau sous le soleil ! Perso je roule depuis bien longtemps en vieille 306 diesel grace à de l’huile recyclée, et non exclusivement au colza !
    Et d’ailleurs, en allant encore plus loin, le moteur diesel a au départ été conçu pour rouler ainsi ; d’où l’ancien non du gazole : gas oil, avec oil sui signifie HUILE !

  28. Bonjour pourquoi ne pas rouler au HVO 100
    C est un carburant qui ne pollue pas fabriqué avec des résidus végétaux donc personne ne parle il est utilisé par certaines entreprises de transport il est nouveau
    Total vient de se lancer dans ce nouveau produit .
    Vivement qu il soit généralisé et on pourra rouler avec nos vieux diesel sans polluer faites passer le message c est important .

  29. Colza Ok mais beauc. de questions ! C’est pas d’aujourd’hui quand même, avec ma Renault Safrane année 90, je roulais a l’huile de table, et l’huile de Friture, donc ? Après une culture à grande échelle du Colza, nous aussi alors nous mangerons Colza ?

  30. Il n’y a rien de “révolutionnaire”, les biocarburants à bas d”huile végétale existent depuis le début de l’automobile. En 1911, Rudolf Diesel déclarait déjà “le moteur Diesel contribura au développement de l’agriculture”.
    Le seul problème, c’est la surface cultivable necessaire aux besoins énergétiques actuels : deux fois la surface du Brésil en palmiers à huile, qui est le végétal le plus productif. Somme nous prêt à sacrifier de tels espaces naturels pour alimenter des voitures ? J’espère bien que non.

  31. Nous transporteur cela fais 15 ans que je roule a huile en france grâce à une entreprise en Allemagne qui équipé nos camions je connais bien le sujet et sa fonctionne !
    Du coup je ne demande plus la tipp.

  32. Bonjour je crois qu’il y a une meilleure solution c est hydrogène car sa marche très bien mais l état ne c est pas comment le taxé

  33. Quelle ‘Invention’ !!?
    Il y a 20 ans, mon fils et moi roulions déjà à l’ huile de colza dans notre Mercedes 300 diesel modêle 124, et avons effectués 576.000 km avec cette voiture fidèle avant de la revendre.
    Jamais de soucis, à part le commentaire sur l’ odeur arôme bbq qui trompait les copains les beau jours d’été….

  34. Le moteur que Rudolf Diesel avait inventé tournait à l’huile végétale. La disparition de cet homme est d’ailleurs restée inexpliquée.
    Sans aller jusqu’à convertir tous les moteurs au colza, les tracteurs pourraient très bien carburer avec celui-ci. Le tourteau résiduel, alimentant certains animaux de la ferme.
    Ainsi, plus de dépendance et quasi gratuité du remplissage des réservoirs.
    P. S. J’ai possédé une BX et un c.car Iveco qui ont parcouru des milliers de kilomètres avec du colza ; substantielles économies et contrôle technique passé haut la main !

  35. Ben voyons. 100 milllionsde barils de pétrole par JOUR dans le monde. Soit 36 milliards par an !!
    Faites vos comptes… Même si tout le pétrole n’eSt pas utilisé pour les transports routier, ça fait ombien de planètes Terre recouvertes de Colza ?
    Plus une Terre pour nourrir les humains…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Journée mondiale des serpents du 16 juillet 2024

La Journée mondiale des serpents du 16 juillet 2024, observée annuellement, s'avère une occasion primordiale pour sensibiliser le...

Le plus grand avion du monde étonne encore par son histoire tragique et son matériau principal avec lequel il était construit : le bois

"Spruce Goose" : L'histoire du géant des airs qui a marqué l'aviation Le Hughes H-4 Hercules, plus connu sous...

Ce Français leader mondial dans la construction durable investit 1,9 milliards d’euros dans ce champion australien et s’impose comme un acteur incontournable dans la...

Saint-Gobain révolutionne le marché australien avec une acquisition stratégique majeure. Saint-Gobain vient de conclure un accord définitif marquant une...

Les États-Unis inaugurent une première mondiale avec ce Ferry d’un nouveau genre et qui fonctionne exclusivement avec un carburant encore peu présent dans la...

Le premier Ferry à hydrogène du monde prêt à naviguer. Le MV Sea Change, premier ferry commercial à hydrogène,...