Trois lions d’Ukraine sauvés de la guerre, retrouvent un foyer en France après un long voyage

Date:

Trois lions, un mâle nommé Atlas et deux femelles, Luladja et Queen, ont entamé un périple de plus de 88 heures, traversant des frontières et des paysages variés pour trouver refuge dans le calme relatif du Parc de l’Auxois, près de Dijon, en Bourgogne, France. Cette évacuation exceptionnelle, orchestrée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), Wild Animal Rescue, et le Parc de l’Auxois, symbolise non seulement la détresse des animaux captifs en temps de guerre mais aussi la solidarité et l’ingéniosité humaine face à l’adversité.

Le sauvetage d’Atlas, Luladja et Queen

Atlas, un jeune mâle de deux ans et demi, a été sauvé dans la région de Kiev. Son histoire est particulièrement touchante : gardé par un propriétaire privé, il a commencé à montrer des signes d’agressivité, sans doute exacerbés par le bruit des bombardements à proximité et par son espace de vie restreint, un enclos en béton bien trop exigu pour un animal de sa stature. Les blessures et la surcharge pondérale d’Atlas témoignaient de conditions de vie inappropriées et d’un manque de soins adaptés.

Les deux femelles, Luladja et Queen, ont été découvertes dans une situation tout aussi précaire sur le front oriental de l’Ukraine. Leurs premiers examens par le vétérinaire de Wild Animal Rescue suggéraient qu’elles étaient âgées d’environ deux ans. Cependant, une réévaluation plus approfondie une fois arrivées au Parc de l’Auxois a révélé qu’elles étaient probablement beaucoup plus âgées, autour de dix ans. Cette différence d’âge souligne les difficultés rencontrées lors de l’évaluation de la santé et de l’âge des animaux sauvages en captivité, en particulier dans des circonstances aussi chaotiques.

Un périple international pour la sécurité

Le voyage des lions vers la France n’a pas été une mince affaire. Après avoir été confiés à Wild Animal Rescue près de Kiev, un centre géré conjointement par Natalia Popova et Help Animals of Ukraine, les félins ont été transportés à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. De là, la société de transport d’animaux M&M Zoo Service a pris le relais pour les amener à leur nouveau domicile, le Parc de l’Auxois. Ce périple de plus de 88 heures met en lumière l’engagement des organisations de protection des animaux et des individus impliqués, prêts à franchir des frontières et à naviguer dans des réglementations complexes pour assurer la sécurité de ces animaux.

La vie après la guerre : un nouvel espoir au Parc de l’Auxois

Au Parc de l’Auxois, Atlas, Luladja et Queen peuvent enfin jouir d’un environnement adapté à leurs besoins, loin du chaos et de la violence de la guerre. Natalia Gozak, de l’IFAW, souligne l’importance de trouver des foyers adaptés pour ces grands félins, qui, élevés en captivité, ne peuvent malheureusement pas être relâchés dans la nature. Leurs besoins physiques et psychologiques nécessitent des soins spécialisés que seul un environnement contrôlé et bien équipé comme le Parc de l’Auxois peut offrir.

Une réflexion sur la détention d’animaux sauvages en captivité

L’histoire d’Atlas, Luladja et Queen met en lumière une problématique plus large : la détention d’animaux sauvages en tant qu’animaux de compagnie ou dans des conditions inadéquates. Natalia Gozak rappelle que les lions, comme de nombreux autres animaux sauvages, ne sont pas faits pour la captivité domestique. Les conséquences de telles pratiques sont d’autant plus exacerbées en temps de guerre, où les propriétaires se trouvent incapables de fournir les soins nécessaires, menant à des situations de détresse pour ces animaux.

Un message d’espoir et de résilience

L’arrivée d’Atlas, Luladja et Queen en France est plus qu’une simple opération de sauvetage. C’est un témoignage de la compassion et de la détermination humaines, une illustration de la manière dont, même dans les périodes les plus sombres, l’espoir peut trouver son chemin. Leur histoire nous rappelle l’importance de traiter tous les êtres vivants avec respect et dignité, et souligne l’urgence de repenser notre relation avec le monde naturel.

En fin de compte, le voyage de ces trois lions est un appel à l’action pour la protection des animaux captifs et sauvages partout dans le monde. Il met en évidence les défis uniques auxquels sont confrontés les animaux en temps de guerre et souligne la nécessité d’une coopération internationale pour assurer leur bien-être. Alors que ces lions commencent un nouveau chapitre de leur vie en Bourgogne, leur histoire restera un symbole poignant de résilience et d’espoir pour tous ceux qui luttent pour la cause animale.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Kyo : Première historique au Canada et toutes les dates de la prochaine tournée par ville en France

Cette série de concerts est remarquable, notamment parce qu'elle inclut la première apparition du groupe au Canada, un...

Le visualiseur flexible HD Pro pour dynamiser l’apprentissage dans les classes de primaire

L'utilisation d'un visualiseur HD en classe de primaire transforme radicalement la manière dont les cours sont dispensés. Ces dispositifs permettent...

Ce géant français révolutionne l’avenir de l’énergie en Europe grâce à l’acquisition de deux unités de production de biométhane aux Pays-Bas

ENGIE, le géant français de l'énergie, marque un tournant majeur dans son expansion européenne avec l'acquisition de deux...

La lune rose du 23 avril et ses conséquences (ce n’est pas ce que vous croyez)

Alerte rose ! La pleine Lune rose de ce mois-ci n'est pas ce que vous croyez ! La pleine...