Que cache le succès financier d’EA Sports avec son jeu FC24 ?

Date:

Depuis sa création en 1993 par Electronic Arts, la franchise Fifa s’est imposée comme la référence en matière de jeux de football sur console. À travers ce succès, EA Sports a su satisfaire les fans de football du monde entier par la qualité de son gameplay, par l’authenticité des équipes et par le réalisme des joueurs ajoutant chaque année de nouvelles fonctionnalités et les dernières mises à jour d’équipes.

EA Sports, l’éditeur emblématique des jeux de foot virtuel

En tant que pilier de l’industrie du jeu vidéo, EA Sports se distingue spécifiquement dans le domaine du football virtuel. Ses titres de la franchise Fifa ont su s’adapter à l’évolution de la demande et des technologies, permettant à chaque nouveau jeu de s’imposer comme une progression par rapport au précédent. Avec FC24, le dernier opus, EA Sports bat tous les records : l’éditeur a annoncé avoir généré un chiffre d’affaires sans précédent : 1,95 milliard de dollars en 2023.

Avec cette hausse de 3% par rapport à l’année précédente, on peut clairement en déduire que le changement de nom n’a pas impacté la progression du géant américain. Cependant, il est difficile de voir les réelles évolutions sur le jeu depuis quelques années.

Les micros transactions, la poule aux œufs d’or pour FC24

Ce qui fait la particularité de FC24 et explique en partie cette réussite financière, c’est son système ingénieux de micro-transactions. Les joueurs peuvent acheter des packs de joueurs pour améliorer leurs équipes dans le mode Ultimate Team, générant ainsi d’importantes rentrées d’argent pour l’entreprise. Ces options payantes ont créé une expérience de jeu dynamique et compétitive qui a su séduire un grand nombre de joueurs mais en a aussi écœuré quelques uns.

Car en effet, les joueurs souhaitant être compétitifs dans le mode FUT doivent absolument avoir une bonne équipe. La seule manière d’avoir une bonne équipe, c’est d’ouvrir des packs de cartes avec des crédits ou des points Fifa. Un joueur professionnel dépense minimum 1500 à 2000 € par saison pour se composer une bonne équipe et pouvoir prétendre aux différentes compétitions nationales et internationale.

Produit culturel le plus vendu au monde, le jeu n’est pas gratuit. Il se vend aux alentours de 65€ / 70€ lors de sa sortie, sans compter les éditions spéciales comprenant des crédits. Contrairement à beaucoup d’autres jeux, FC24 s’achète tous les ans si l’on souhaite accéder au mode compétitif. Alors que les fans pensaient avoir une version totalement remodelée en passant sur les consoles nextgen comme la PS5, ils ont été déçu. Peu de changements avaient été faits et certains jugent même le jeu injouable en mode compétitif. Cependant, ils n’ont d’autres solutions que de se le procurer le plus tôt possible pour prendre de l’avance sur les autres pour la construction de leur équipe. On comprend mieux le succès financier de ce produit.

La scène compétitive sur Fifa pour booster les ventes et faire rêver les joueurs

L’impact de FC24 ne se limite pas à ses ventes : le titre a également contribué à l’essor de l’esport en France et dans le monde entier. L’engouement suscité par ce jeu a permis à la Ligue de Football Professionnel (LFP) de lancer sa propre compétition sur FC24, mettant en avant les meilleurs joueurs français et internationaux de l’opus et renforçant l’attrait de l’esport pour les fans de football.

L’eligue 1 regroupe 13 équipes de football professionnelle qui ont sélectionné chacune 2 joueurs pour les représenter. Les Girondins de Bordeaux par exemple, avec l’appui de l’EGS à Bordeaux, sont engagés dans ce tournoi en ligne malgré leur relégation en ligue 2 de foot il y a plus d’un an. Car en effet, il n’est pas nécessaire d’être un club de ligue 1 pour intégrer la compétition.

Liste des clubs engagés en eligue 1
- AJ Auxerre
- AS Monaco
- Clermont
- ESTAC (Troyes)
- Girondins de Bordeaux
- FC Lorient
- FC Nantes
- LOSC (Lille)
- Montpellier
- OM (Marseille)
- OL (Lyon)
- PSG (Paris)
- Strasbourg

Les joueurs professionnels s’affrontent le temps d’une ligue à raison de matchs gagnants par rencontre au terme de laquelle le 6 meilleurs s’affronteront aux playoffs. La compétition est rude et les joueurs proviennent du monde entier pour représenter nos équipes françaises. Cette compétition, co-pilotée par EA Sports et la LFP permet à FC24 de maintenir une scène compétitive sous perfusion et ainsi d’accroitre la volonté des joueurs amateurs d’obtenir de meilleures cartes pour rivaliser avec les pro.

Finalement qu’on aime ou que l’on aime pas, EA Sports a su profiter de cette nouvelle génération de joueurs esport qui souhaitent atteindre les sommets inatteignable pour la majorité d’entre eux. C’est exactement sur ce postulat que FC24 règne en maitre sur la scène esportive du football virtuel et profite de l’espoir de chacun de devenir à leur tour joueur professionnel. Souvent décrié et comparé aux jeux d’argent, EA Sports s’en sort toujours comme après sa victoire en appel (en Allemagne) en 2020 alors qu’ils avaient été condamnés à une amende de 10 millions d’euros.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Yoann ROUSSET
Yoann ROUSSEThttps://egs.school
Bercé par le numérique et les jeux vidéo, je suis tombé amoureux de l'informatique depuis Windows 3.11. De la Master System à la PS5, je n'en ai pas loupé une. Apple Addict et pro Sony.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

GPS de smartphone au volant, vous risquez une amende de 150€

Aujourd'hui, les smartphones sont devenus indispensables dans notre quotidien et leur utilisation s'est même étendue à nos déplacements...

Déforestation et Café : Ce que votre tasse ne vous dit pas

Le Cirad, en collaboration avec l’International Standard for Information in Coffee (ISIC), a récemment publié une étude dans...

La régulation de la shrinkflation : une nouvelle ère de transparence pour les consommateurs

La pratique commerciale controversée connue sous le nom de "shrinkflation", qui consiste à diminuer la quantité d'un produit...

Le collège Aliénor d’Aquitaine en finale du 17e Concours CGénial

Le 15 mai 2024, le collège Aliénor d'Aquitaine de Salles (Gironde) disputera la finale du 17e Concours CGénial...