Baisser le risque d’allergies chez l’Enfant : La clé se trouve-t-elle dans la salive des parents?

Date:

Partager:

Les maladies allergiques, comme l’eczéma et la rhinite allergique, ont longtemps intrigué les médecins et les chercheurs du monde entier. Une nouvelle étude réalisée au Japon apporte une perspective intéressante sur cette énigme médicale. Cette étude, qui a examiné la relation entre le contact salivaire parent-enfant pendant la petite enfance et le développement d’allergies à l’âge scolaire, suggère que le contact salivaire pourrait réduire le risque de certaines maladies allergiques. Plongeons plus en détail.

Contexte : Pourquoi cette étude est-elle importante?

La prévalence des maladies allergiques ne cesse d’augmenter, en particulier dans les pays industrialisés. Leur impact sur la qualité de vie est considérable, à la fois pour les patients et pour la société dans son ensemble. Les experts ont tenté d’expliquer cette augmentation par la “théorie de l’hygiène”, qui suggère que le manque d’exposition aux microbes durant l’enfance pourrait augmenter le risque d’allergies.

Méthodologie : Comment l’étude a-t-elle été réalisée?

L’étude a porté sur 3570 enfants japonais scolarisés et leurs parents. Grâce à des questionnaires, les chercheurs ont recueilli des informations sur le contact salivaire pendant la première année de vie des enfants et ont ensuite examiné la relation entre ce contact et le développement de maladies allergiques telles que l’eczéma, la rhinite allergique et l’asthme.

Résultats : Que nous révèle l’étude?

Les résultats ont montré que les enfants qui ont eu un contact salivaire avec leurs parents, que ce soit par le partage d’ustensiles de table ou par la succion parentale des sucettes, avaient un risque significativement réduit de développer de l’eczéma et de la rhinite allergique. Cette relation était encore significative même après ajustement pour d’autres facteurs pouvant influencer le développement des allergies.

Interprétation : Qu’est-ce que cela signifie pour nous?

L’implication majeure de cette étude est que le transfert de microbes oraux des parents aux enfants peut jouer un rôle clé dans le développement du système immunitaire de l’enfant. Ce contact salivaire précoce pourrait aider à “éduquer” le système immunitaire de l’enfant, le préparant à combattre efficacement les allergènes.

Limitations : Tout est-il rose?

Comme toute étude, celle-ci présente des limites. Le biais de rappel est l’une de ces limites, car les parents peuvent ne pas se souvenir avec précision de tous les détails des premières années de leur enfant. Toutefois, les chercheurs ont utilisé des questionnaires validés internationalement pour minimiser ce risque.

Conclusion : Vers une nouvelle approche de la prévention des allergies?

Cette étude, bien que préliminaire, ouvre la voie à une nouvelle perspective sur la prévention des allergies. Si ces résultats sont confirmés par d’autres études, nous pourrions envisager de nouvelles recommandations pour les parents, en favorisant le contact salivaire pour renforcer le système immunitaire de leurs enfants.

Implications Cliniques : L’adoption de pratiques telles que le partage d’ustensiles ou la succion parentale des sucettes durant la petite enfance pourrait être un moyen simple et naturel de réduire le risque de développement d’allergies chez les enfants à l’âge scolaire. Mais comme toujours, une consultation médicale est essentielle avant de prendre toute décision.

En résumé :

  • Transmission Microbienne : La salive des parents, transmise aux nourrissons en partageant des ustensiles ou en suçant des tétines, pourrait renforcer le système immunitaire de l’enfant.
  • Prévention de l’Eczéma : L’étude a montré une diminution significative du risque d’eczéma chez les enfants ayant eu ce contact salivaire.
  • Réduction de la Rhinite Allergique : Le nettoyage des tétines par les parents a également été associé à une baisse du risque de rhinite allergique.
  • Asthme : Bien qu’il y ait une tendance à la réduction du risque d’asthme, les résultats ne sont pas encore concluants.
  • Nouvelle Perspective : Ces découvertes suggèrent que la transmission des microbes oraux pourrait être une nouvelle voie pour la prévention des allergies chez les enfants.
Source de l'étude :
Yoshimi Kubo, Nobuo Kanazawa, Hironobu Fukuda, Yutaka Inaba, Naoya Mikita, Masatoshi Jinnin, Fukumi Furukawa, Yasushi Kuraishi, Shigemi Yoshihara, Saliva contact during infancy and allergy development in school-age children, Journal of Allergy and Clinical Immunology: Global, Volume 2, Issue 3, 2023, 100108, ISSN 2772-8293, https://doi.org/10.1016/j.jacig.2023.100108.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Multiples vulnérabilités découvertes dans Google Chrome : Un appel à la mise à jour immédiate

Dans le monde de la cybersécurité, la vigilance est de mise, surtout lorsqu'il s'agit de navigateurs internet largement...

Multiples vulnérabilités mises au jour dans Zimbra Collaboration : Une analyse complète

Le 28 février 2024, le CERTFR a publié l'alerte CERTFR-2024-AVI-0172, mettant en lumière de multiples vulnérabilités au sein...

Airbus Helicopters et LCI dévoilent leur nouveau partenariat Flight Path

Dans un contexte où le secteur de l'aviation cherche constamment à innover en matière de capacité, de durabilité...

Le coût caché de l’insomnie : 433 Milliards de Dollars aux USA et en France ?

Un réveil brutal pour le monde professionnel Un nouveau défi émerge dans le paysage professionnel : la gestion du...