C’est arrivé un 29 septembre : le Dow Jones connait une chute historique en 2008

Date:

Le 29 septembre 2008 est une date qui restera gravée dans l’histoire économique des États-Unis et du monde entier. Ce jour-là, les marchés financiers américains ont été secoués par une série d’événements qui ont précipité le pays dans l’une des pires crises financières depuis la Grande Dépression. La chute américaine de 2008 a eu des répercussions mondiales, mettant en lumière les failles du système financier mondial et les conséquences dévastatrices de la spéculation excessive et de l’irresponsabilité financière.

Les origines de la crise

La crise financière de 2008 a ses racines dans une série de facteurs complexes et interdépendants. L’une des principales causes a été la bulle immobilière aux États-Unis, qui a été alimentée par une période de taux d’intérêt bas et par la facilité d’obtention de prêts hypothécaires à risque élevé, communément appelés prêts subprimes. De nombreux ménages américains ont acheté des maisons qu’ils ne pouvaient pas se permettre, ce qui a conduit à une augmentation spectaculaire des prix de l’immobilier.

Le déclencheur de la chute

Le déclencheur de la chute est survenu lorsque Lehman Brothers, l’une des plus grandes banques d’investissement des États-Unis, a fait faillite le 15 septembre 2008. Cette faillite a provoqué un véritable séisme financier, car elle a exposé la fragilité du système bancaire et la vulnérabilité des institutions financières. Les investisseurs et les banques ont perdu confiance les uns dans les autres, ce qui a entraîné un gel du crédit et des prêts interbancaires. Le marché immobilier a continué de s’effondrer, ce qui a eu un impact sur la valeur des actifs liés aux prêts hypothécaires.

La chute du Dow Jones le 29 septembre 2008

Le 29 septembre 2008, le Dow Jones Industrial Average, l’un des indices boursiers les plus largement suivis aux États-Unis, a connu une débâcle historique. L’indice a enregistré une chute vertigineuse de 777,68 points, soit une baisse de 6,98 % en une seule journée. Cette chute a été déclenchée par la faillite de Lehman Brothers et l’effondrement de l’immobilier, qui ont semé la panique parmi les investisseurs. La perte massive enregistrée par le Dow Jones ce jour-là était la plus importante en termes de points depuis la création de l’indice en 1896, reflétant l’ampleur de la crise financière qui secouait les marchés.

C’est arrivé un 29 septembre : Popeye ouvre sa première boite d’épinards en 1929

La réaction du gouvernement

Face à la gravité de la situation, le gouvernement américain a dû intervenir de manière massive pour tenter de stabiliser l’économie. Le 3 octobre 2008, le président George W. Bush a signé la loi sur le plan de sauvetage d’urgence, qui a autorisé le Trésor américain à injecter plus de 700 milliards de dollars dans le système financier. Cette mesure visait à sauver les banques en difficulté, à stabiliser les marchés et à éviter une catastrophe économique totale.

Les conséquences mondiales

La crise financière de 2008 a eu un impact bien au-delà des frontières américaines. Les marchés financiers mondiaux ont été secoués, et de nombreuses économies ont plongé dans la récession. Les banques et les institutions financières du monde entier ont subi d’énormes pertes, et des millions de personnes ont perdu leur emploi et leur maison. La crise a mis en évidence l’interconnexion du système financier mondial et la nécessité d’une meilleure régulation financière.

Les réformes post-crise

Suite à la crise, les États-Unis ont mis en place des réformes financières pour éviter qu’une telle catastrophe ne se reproduise. La loi Dodd-Frank, signée en 2010, a renforcé la régulation des institutions financières, a créé un organisme de surveillance des consommateurs financiers et a introduit des mécanismes pour prévenir les risques systémiques.

Chiffres clés sur la chute du Dow Jones le 29 septembre 1929 :

  • Le plan de sauvetage d’urgence a autorisé l’injection de plus de 700 milliards de dollars dans le système financier américain.
  • Des millions de personnes ont perdu leur emploi à la suite de la crise, le taux de chômage atteignant un sommet de 10% en octobre 2009.
  • La loi Dodd-Frank, adoptée en 2010, compte plus de 2 300 pages et a introduit de nombreuses réformes pour réguler le secteur financier.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Ce champion français de la chimie investit 250 millions d’euros aux États-Unis et s’impose comme un acteur essentiel dans le secteur clé des semi-conducteurs

Air Liquide prend un nouveau tournant aux États-Unis. Dans un mouvement stratégique audacieux, Air Liquide a annoncé la construction...

Gagnant Concours Lépine 2024 : Artha caméra de reconnaissance 3D pour les malvoyants

Les lunettes Artha, lauréates du prestigieux Concours Lépine 2024, représentent une avancée technologique majeure pour les personnes malvoyantes....

Cybermenaces et pénurie de main-d’œuvre : un terrain fertile pour l’infiltration par des hackers

En France, comme dans de nombreux autres pays développés, la cybersécurité fait face à une grave pénurie de...

Les papas célibataires brisent les stéréotypes pour la fête des pères

À l'approche de la fête des pères, un événement marqué par l'affection et la reconnaissance envers les pères...