Voiture électrique à 100 Euros par mois : Nouveau dispositif pour les ménages modestes

Date:

Un engagement présidentiel pour la mobilité durable

En septembre dernier, une annonce marquante d’Emmanuel Macron a suscité l’intérêt : la création d’un « leasing social » pour démocratiser l’accès aux voitures électriques. Ciblant spécifiquement les ménages modestes et les actifs, ce dispositif vise à fournir une voiture électrique pour un coût abordable de 100 euros par mois. Confirmé récemment par le Président français, ce programme se concrétise avec le lancement de la plateforme « mon leasing électrique ».

Les ministres à l’unisson pour le changement

Bruno Le Maire, Christophe Béchu, Agnès Pannier-Runacher, et Clément Beaune, chacun jouant un rôle clé dans des ministères variés, ont ensemble annoncé la publication du décret pour ce dispositif. Dès le 1ᵉʳ janvier 2024, les intéressés pourront bénéficier de ce leasing, avec la possibilité de pré-enregistrement auprès des loueurs dès la fin de cette année.

Liste complète des voitures éligibles au bonus écologique 2023 : Économisez et préservez la planète

Critères d’éligibilité : Qui peut en bénéficier ?

Le programme est spécifiquement conçu pour les 50 % de ménages les plus modestes, avec un revenu annuel de référence inférieur ou égal à 15 400 euros. Ainsi, 4 à 5 millions de personnes pourraient en bénéficier. Les actifs parcourant plus de 8 000 km par an et ceux habitant à plus de 15 km de leur lieu de travail sont les cibles privilégiées. Un site internet est déjà en place pour vérifier son éligibilité et dans un foyer, deux adultes répondant aux critères peuvent tous deux profiter de l’offre.

Le véhicule : Un outil de travail et d’accessibilité

Selon Agnès Pannier-Runacher, deux catégories de bénéficiaires se démarquent : ceux pour qui le véhicule est un outil de travail indispensable, comme les infirmières libérales, et ceux qui ne peuvent pas se permettre un véhicule propre en raison de son coût élevé sur le marché.

Les modèles de voitures et leurs coûts

Les bénéficiaires s’engageront à payer 100 euros par mois jusqu’au paiement complet du véhicule. Des modèles économiques comme la Peugeot e-208, la Renault Twingo, ou la Fiat 500e font partie des options envisagées. Le gouvernement envisage de doubler le bonus initial, permettant une première mensualité de seulement 100 euros. Les modèles plus spacieux pourraient cependant avoir des mensualités supérieures.

Vers une Europe sans moteur thermique

Ce dispositif s’inscrit dans une perspective plus large, celle de l’Union européenne qui prévoit de proscrire les véhicules à moteur thermique d’ici 2035, favorisant ainsi une transition vers les voitures électriques.

Ce programme ambitieux pourrait non seulement alléger le fardeau financier des ménages modestes, mais aussi contribuer significativement à la réduction des émissions de carbone, marquant un pas important vers une mobilité plus durable et accessible.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Ces sports bizarres que les jeunes Français adorent plus que le foot

À l'approche de la plus grande compétition sportive internationale qui se tiendra en France cet été, un intérêt...

La Suisse réinvente complètement la notion de captation de CO2 avec cette invention formidable pour purifier notre atmosphère

Le miracle du graphène : Une révolution dans la capture du CO2. La lutte contre le changement climatique mobilise...

Qui sont les vrais gagnants de l’ouverture des LGV ?

Dans un contexte européen marqué par une libéralisation croissante des services ferroviaires à grande vitesse, la France s'apprête...

Airbus met à jour ses prévisions pour 2024

Airbus SE, connu sous le symbole boursier AIR, a récemment annoncé une mise à jour significative de ses...