Les statistiques bouleversent tout ce que nous savions sur les assistants familiaux !

Date:

La profession d’assistant familial, cruciale dans le tissu social français, a été l’objet d’une étude approfondie par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) en 2021. Cette analyse offre un éclairage sur les dynamiques et les évolutions d’un métier au cœur de l’aide sociale à l’enfance.

Profil démographique et socio-professionnel des assistants familiaux

En 2021, 90 % des assistants familiaux sont des femmes, soulignant la féminisation marquée de ce métier. L’âge moyen des assistants est également significatif, avec 50 % ayant 55 ans ou plus. Cette donnée suggère un enjeu majeur pour l’avenir : le renouvellement des effectifs face à de nombreux départs à la retraite.

La majorité des assistants vivent en couple et sont parents, souvent de trois enfants ou plus, témoignant d’un environnement familial solide.

Niveau de formation et professionnalisation

Le niveau d’éducation des assistants familiaux révèle des contrastes intéressants. Si deux sur dix n’ont pas de diplôme supérieur au brevet, la tendance évolue avec la professionnalisation du métier, notamment depuis la création du diplôme d’État d’assistant familial (DEAF) en 2005. 56 % des assistants familiaux possèdent un DEAF, un indicateur de la montée en compétence de la profession.

Insertion professionnelle et engagement

L’accès à l’emploi pour les assistants familiaux est remarquablement rapide : 93 % n’ont pas eu de difficulté à trouver un employeur, avec 67 % trouvant leur premier emploi dans les six mois suivant leur agrément. Cela démontre une forte demande et une reconnaissance de leur rôle essentiel.

Les assistants familiaux sont majoritairement employés par les départements (88 %), reflétant la centralité de l’État dans ce domaine.

Un engagement nourri par l’expérience personnelle

Une proportion non négligeable des assistants familiaux (15 %) a elle-même été accueillie par l’ASE pendant leur enfance. Cette expérience personnelle semble être un moteur puissant pour leur engagement dans ce métier, motivé principalement par le désir d’aider des enfants en difficulté (78 %).

Défis et perspectives

La profession d’assistant familial est à un tournant. La question du renouvellement des effectifs, de la formation et de l’adaptation aux nouveaux défis sociaux se pose avec acuité. La passion et l’engagement des assistants actuels, combinés à une meilleure reconnaissance et formation, pourraient être la clé pour attirer et former la prochaine génération d’assistants familiaux.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Une entreprise recrée le costume de Dune qui transforme l’urine et la sueur en eau potable et ça marche !

Ce costume futuriste est capable de transformer l'urine, la sueur et même le souffle de celui qui le...

Du verre réalisé à partir de cette plante : Découvrez pourquoi c’est une révolution industrielle sous-estimée

Face à la crise écologique et au besoin urgent de trouver des solutions durables, une équipe de scientifiques...

Les laits végétaux sont-ils bons pour la santé ?

Les laits végétaux, tels que le lait d'amande, de soja, de riz et d'avoine, connaissent une popularité croissante....

WEKA, la nouvelle licorne de la technologie de données est valorisée à 1,6 milliard de dollars

WekaIO (WEKA), société avant-gardiste dans les plateformes de données pour l'intelligence artificielle, a récemment finalisé une levée de...