Cette IA va-t-elle remplacer les avocats ?

Date:

Partager:

L’application I.Avocat, lancée récemment à Lyon, soulève un débat houleux dans le monde juridique.

I.Avocat : L’application lyonnaise qui remplace un avocat par une IA et provoque la controverse

Cette application propose des conseils juridiques dispensés par une intelligence artificielle, remettant en question le rôle traditionnel de l’avocat.

Le Concept Révolutionnaire d’I.Avocat

I.Avocat, mise en service le 1er janvier dernier, offre des conseils juridiques via une intelligence artificielle. Développée par un entrepreneur lyonnais de 35 ans, cette application promet des réponses rapides et précises à diverses questions juridiques, basées sur des décennies de décisions judiciaires et de programmes d’études juridiques.

Il y a 5 % de chances que l’IA provoque l’extinction de l’homme selon une étude récente auprès de 2778 chercheurs en IA

Une solution séduisante mais Payante

L’attrait d’I.Avocat est indéniable, surtout dans les régions où l’accès à l’aide juridique est limité. Cependant, l’accès à ses services est payant, avec un abonnement annuel de 69 euros ou mensuel de 9 euros, sans possibilité d’essai gratuit.

Inquiétudes et critiques des professionnels

De nombreux avocats et experts juridiques expriment des réserves. Ils craignent que l’application ne puisse pas remplacer l’expertise humaine et qu’elle puisse induire les utilisateurs en erreur. Des problèmes déontologiques et de confidentialité sont également soulevés, notamment en raison de la capacité de l’application à analyser des documents juridiques.

Problèmes de confidentialité et déontologie

La possibilité d’importer des fichiers pour analyse par l’IA soulève des questions sur la confidentialité des données. De plus, le siège de la startup basé à Dubaï ajoute à ces inquiétudes.

Controverses et réactions du Barreau

La communication provocatrice autour d’I.Avocat, avec des déclarations comparant directement ses services à ceux d’un avocat humain, a exacerbé les tensions. Face à l’émoi suscité dans la profession juridique, le barreau de Paris a engagé des actions contre l’application, exigeant son retrait des plateformes de téléchargement.

Journée mondiale de la paix du 1 janvier 2024 : Intelligence artificielle et paix

Résumé

  • I.Avocat, une application lyonnaise, propose des conseils juridiques via IA.
  • Bien que séduisante, l’application est payante et sans essai gratuit.
  • Des inquiétudes sont exprimées par des professionnels sur son efficacité et sa déontologie.
  • Des problèmes de confidentialité sont soulevés, liés au traitement des données.
  • Face à la controverse, le barreau de Paris a réagi en demandant le retrait de l’application.

I.Avocat symbolise les défis et les controverses liés à l’intégration de l’intelligence artificielle dans des domaines traditionnellement humains, comme le droit. Alors que la technologie promet efficacité et accessibilité, elle soulève également des questions cruciales sur l’éthique, la confidentialité et le rôle futur des professionnels du droit.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers les nouvelles technologies, je vous propose de vous faire profiter de mon expertise pour tous les enjeux touchant au monde de l'entreprenariat et de l'assurance (milieu dans lequel j'ai évolué pendant de nombreuses années).

1 COMMENTAIRE

  1. L’intelligence artificielle n’existe pas . Il n’y a que de la mémoire artificielle dans les ordinateurs. Et comme les études pour être avocat se résument à 90% de mémoire (Dalloz) et 10% d’intelligence: l’IA est meilleur. Viendra le tour des juges et tant mieux, les crimes et délits seront sanctionnés par réellement la loi et non par des individus politisés. Pour les médecins qui sont dans le même cas que les avocats (90%-10% mais avec le Vidal) c’est déjà acté…. L’IA donne de meilleurs diagnostics !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Cartes Pokémon : le nouvel Eldorado des collectionneurs ?

Vous voulez lier l’utile à l’agréable ? Voici nos conseils afin de vous lancer dans le monde exaltant...

La journée mondiale de l’anosmie : le 27 février 2024

Dans l'immensité des journées commémoratives, la Journée Mondiale de l'Anosmie émerge comme une sentinelle, veillant sur un domaine...

Journée mondiale des ONG : le 27 février 2024

La Journée mondiale des ONG, célébrée le 27 février, est un hommage vibrant à l'engagement et au dévouement...

Journée internationale de l’ours polaire : le 27 février 2024

La Journée Internationale de l'Ours Polaire, célébrée chaque année le 27 février, est une occasion solennelle de sensibiliser...