Maladie hémorragique épizootique (MHE) : Une urgence sanitaire en France

Date:

Partager:

Contexte de l’émergence de la MHE

En septembre 2023, la France a connu l’apparition des premiers foyers de Maladie Hémorragique Épizootique (MHE) dans le sud-ouest, marquant une étape significative dans la progression de cette maladie infectieuse. Transmise par les moucherons du genre Culicoïdes, responsables également de la Fièvre Catarrhale Ovine (FCO), la MHE a rapidement suscité des inquiétudes.

Cartographie et étendue de la maladie

À la date du 11 janvier 2024, 3 729 foyers ont été recensés, touchant 20 départements. La zone réglementée, s’étendant sur 150 km autour des foyers, inclut des départements tels que les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Garonne, la Gironde, et d’autres.

Cartographie et étendue de la maladie
Cartographie et étendue de la maladie

Signes cliniques et espèces affectées

La MHE se manifeste chez les bovins et les cervidés par des symptômes similaires à ceux de la FCO : fièvre, ulcérations, écoulement nasal et boiteries. Les moutons, chèvres et camélidés, bien que réceptifs, ne montrent pas de symptômes.

Origine et propagation de la maladie

La MHE, présente en Amérique du Nord, Australie, Asie, et Afrique, a été détectée pour la première fois en Europe continentale fin octobre 2022. Sa propagation en France est probablement due à une dissémination des moucherons depuis l’Espagne.

Cadre réglementaire Européen

Classée en catégories D et E par la réglementation européenne, la MHE impose des restrictions aux échanges d’animaux et une déclaration obligatoire des foyers. Depuis la détection du virus, la France a effectué une notification immédiate à l’OMSA et à la Commission européenne.

Impact de la détection d’un foyer

La découverte d’un foyer de MHE entraîne d’importantes restrictions : interdiction de mouvements d’animaux vers d’autres États membres de l’UE et restrictions pour certaines destinations hors UE.

Stratégies de lutte et traitement

Actuellement, aucun vaccin n’est disponible. Le traitement est symptomatique, visant à soutenir les animaux dans leur processus de guérison. Des études sont en cours pour mieux comprendre la mortalité et la morbidité liées à cette maladie.

La MHE représente une préoccupation majeure pour les éleveurs et les autorités sanitaires françaises. La surveillance et la mise en œuvre de mesures strictes restent cruciales pour contenir cette maladie émergente.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

5 suggestions de projets pour valoriser vos restes de tissus

Pour tout couturier, amateur ou chevronné, l'accumulation rapide des chutes de tissu est un phénomène bien connu. Souvent,...

Une équipe scientifique trouve un nouvel effet curieux et inattendu de la pollution de l’air

La pollution de l'air est un fléau mondial aux multiples facettes, nuisant non seulement à notre santé physique...

Mobilité durable : comment Crédit Agricole transforme le jeu avec Opteven

En septembre 2023, lors de l'IAA de Munich, un projet d'accord stratégique fut annoncé entre Crédit Agricole Consumer...

Niagara Helicopters modernise sa flotte avec l’acquisition de six hélicoptères Airbus H130

Niagara Helicopters, compagnie emblématique de tourisme basée à Niagara Falls, Ontario, annonce une modernisation majeure de sa flotte...