Pourquoi certains distributeurs automatiques demandent de taper deux fois le code de carte bleue

Date:

Partager:

Face à une augmentation des agressions et tentatives de fraudes, certains distributeurs automatiques de billets mettent en place la nécessité de saisir deux fois le code de carte bleue. Cette mesure a pour objectif de protéger les usagers contre les stratagèmes sophistiqués mis en place par les fraudeurs.

La double saisie pour lutter contre les vols

Dans un contexte d’augmentation des agressions près des distributeurs automatiques de billets, la mise en place d’une double saisie du code secret apparaît comme une solution pour dissuader les voleurs. Le temps supplémentaire nécessaire pour réaliser cette opération incite en effet les personnes mal intentionnées à renoncer à leur méfait, limitant ainsi les risques pour les clients des banques. De plus, cette mesure permet de contrer les tactiques de distraction employées par les escrocs lors de la première saisie du code. En forçant l’utilisateur à taper de nouveau son code, il est possible de réduire les occasions de détourner son attention et ainsi limiter les possibilités de vol.

Les différentes méthodes de fraude aux distributeurs

Parmi les principales techniques employées par les fraudeurs, on retrouve notamment :

  • Le vol à la tire : le voleur récupère la carte bancaire après avoir observé la saisie du code.
  • Le skimming : installation d’une fausse façade sur le distributeur permettant de recopier les informations de la carte et du code secret.
  • La ruse : faire croire à l’utilisateur que sa carte est avalée par le distributeur, puis récupérer celle-ci une fois la personne partie.
  • L’agression physique pour contraindre la victime à donner son code secret.

Des accueils mitigés face à cette mesure

Si certains clients se montrent compréhensifs vis-à-vis de cette nouvelle procédure, d’autres peuvent la trouver contraignante et inutile. Il en résulte un sentiment partagé entre la satisfaction d’une protection accrue et le désagrément engendré par ce changement de pratique.

Des alternatives pour répondre aux attentes des usagers

Afin de satisfaire au mieux les attentes des clients et maintenir leur sécurité, plusieurs solutions sont envisagées.

  • Renforcer la vidéosurveillance près des distributeurs automatiques de billets.
  • Introduire un système biométrique (empreinte digitale, reconnaissance faciale) afin de remplacer la saisie du code secret.
  • Mettre en place une assistance téléphonique en cas d’incident avec le distributeur.
  • Promouvoir l’utilisation des applications bancaires pour effectuer des paiements sans contact ou limiter l’emploi de la carte bleue.

Une adaptation nécessaire pour prévenir les risques

La multiplication des nouveaux moyens de paiement et le développement constant des technologies entraînent également une mutation des techniques de fraude. Ainsi, les banques doivent s’adapter en permanence pour assurer la sécurité de leurs clients et prévenir d’éventuelles attaques. Le dispositif de double saisie du code secret représente donc une réponse temporaire à cette problématique, mais il conviendra inévitablement de développer d’autres solutions innovantes pour anticiper les évolutions du marché.

L’implication des clients dans leur protection

Enfin, si les banques ont un rôle majeur à jouer dans la sécurisation des transactions, il appartient également aux usagers de prendre des mesures pour se prémunir face aux risques. Parmi les bonnes pratiques à adopter, on peut citer :

  • Vérifier l’intégrité du distributeur avant d’insérer sa carte (absence de fausse façade).
  • Faire preuve de vigilance lors de la saisie de son code secret (masquer le clavier).
  • Rester attentif à son environnement et signaler toute situation suspecte aux services compétents.
  • Consulter régulièrement ses relevés bancaires pour détecter rapidement toute anomalie.

Ainsi, la double saisie du code secret sur certaines bornes témoigne de la volonté des banques de protéger au mieux leurs clients. Toutefois, cette mesure pourrait n’être qu’une étape intermédiaire vers la mise en place de systèmes plus novateurs et efficaces pour garantir la sécurité des transactions bancaires.

Sources

  • https://fr.news.yahoo.com/orpea-lcl-spanghero-entreprises-qui-ont-change-de-nom-a-la-suite-scandale-134237678.html
  • https://www.msn.com/fr-fr/voyage/actualite/bforbank-vous-propose-sa-prime-de-bienvenue-d%C3%A9couvrez-ces-offres-sans-attendre/ar-BB1kgOj7?ocid=finance-verthp-feeds
  • https://www.phonandroid.com/le-credit-agricole-va-vous-faire-perdre-du-temps-au-distributeur-mais-cest-pour-votre-bien.html

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Video exceptionnelle d’une baleine à bosse au large d’hendaye

Jeudi 11 avril, Explore Ocean, qui propose dès l'âge de 5 ans, des expéditions à la journée, de...

Baromètre TVH Consulting : 84% des entreprises vont renforcer la cybersécurité

TVH Consulting, leader dans l'intégration de solutions ERP, CRM, BI, Data et Cybersécurité, vient de publier la deuxième...

Enfin on sait éliminer efficacement les microplastiques de l’eau : Des astuces simples

Dans notre quête incessante pour une vie plus saine et un environnement plus propre, la pollution par les...

Une levée de fonds majeure de 10 milliards de yens pour accélérer la production des matériaux Brewed Protein™

SPIBER Inc., pionnier japonais de la biofabrication, annonce une levée de fonds impressionnante dépassant les 10 milliards de...