La NASA a dévié la trajectoire d’un astéroïde il y a deux ans, mais il y a trente-sept fragments résultant de l’impact

Date:

L’impact du vaisseau spatial DART sur l’astéroïde Dimorphos, le 26 septembre 2022, a provoqué l’éjection de nombreux fragments. Grâce aux observations détaillées du télescope spatial Hubble, les scientifiques ont pu analyser la nature et la distribution de ces débris. Ce rapport se concentre sur la découverte de trente-sept fragments résultant de l’impact.

Contexte de la mission DART

Objectifs de la mission

La mission DART (Double Asteroid Redirection Test) de la NASA visait à tester une méthode de déviation d’astéroïdes en percutant Dimorphos, le satellite de l’astéroïde binaire Didymos. L’objectif était de modifier légèrement l’orbite de Dimorphos pour évaluer la faisabilité de cette technique comme moyen de protection planétaire.

Le système Didymos-Dimorphos

Didymos, un astéroïde de 800 mètres de diamètre, et son satellite Dimorphos, de 160 mètres de diamètre, forment un système binaire compact. Avant l’impact, Dimorphos orbitait Didymos en environ 11,9 heures. Le vaisseau DART, pesant 500 kg, a frappé Dimorphos à une vitesse de 6,6 km/s, libérant une énergie cinétique considérable.

Les observations de Hubble

Détection des fragments

Des images prises par le télescope spatial Hubble ont révélé une population de trente-sept fragments co-mouvants avec Dimorphos. Ces fragments, mesurant jusqu’à 7 mètres de diamètre, ont été dispersés à une vitesse moyenne de 0,30 m/s. Leur distribution asymétrique indique un impact sur une surface hétérogène.

Caractéristiques des fragments

Les fragments observés ont une masse totale estimée à 5×10^6 kg, soit environ 0,1 % de la masse totale de Dimorphos. Ils transportent environ 3×10^-5 de l’énergie cinétique délivrée par l’impact de DART. La taille et la vitesse de ces fragments suggèrent qu’ils ont été éjectés de manière inégale en raison de la composition variée de la surface de Dimorphos.

Analyse de l’impact

Distribution et dynamique des fragments

La distribution des fragments autour de Dimorphos est principalement concentrée à l’ouest et au sud de l’astéroïde. Cette distribution pourrait être due à des caractéristiques topographiques et à la composition du site d’impact. La majorité des fragments se déplacent à une vitesse proche de la vitesse d’évasion du système Didymos-Dimorphos, ce qui indique une éjection relativement lente.

Conséquences pour l’étude des astéroïdes

Les observations post-impact offrent un aperçu précieux des mécanismes d’éjection des débris dans un impact sur un corps céleste de type “tas de gravats”. Ces résultats permettent de mieux comprendre la réponse mécanique de Dimorphos à une collision énergétique, fournissant des données essentielles pour les futures missions de déviation d’astéroïdes.

Risques pour la Terre

Menace potentielle des astéroïdes

L’étude des fragments éjectés de Dimorphos est cruciale pour évaluer les risques potentiels pour la Terre. Bien que Didymos et Dimorphos ne représentent pas une menace directe, la compréhension des impacts et des éjections de fragments permet d’améliorer les stratégies de déviation pour protéger notre planète. En effet, si un astéroïde de taille significative devait être détourné de sa trajectoire, la gestion des fragments éjectés deviendrait un enjeu crucial pour éviter qu’ils ne représentent un nouveau danger pour la Terre.

Perspectives futures

Mission HERA

La mission HERA de l’ESA, prévue pour 2026, se rendra sur le système Didymos-Dimorphos pour étudier les conséquences de l’impact de DART. HERA permettra d’analyser de près les fragments éjectés et de recueillir des données complémentaires sur la composition et la structure de Dimorphos.

Observations supplémentaires

Hubble offrira une nouvelle opportunité d’observer les fragments de Dimorphos en juillet 2024, lorsque la distance géocentrique diminuera à environ 0,6 UA. Ces observations permettront de vérifier l’évolution et la dispersion des fragments au fil du temps.

L’impact de DART sur Dimorphos a généré une population de trente-sept fragments dont l’étude approfondie a fourni des informations cruciales sur les dynamiques des collisions et les propriétés des astéroïdes. Ces découvertes enrichissent notre compréhension des processus d’éjection des débris et ouvrent la voie à des stratégies efficaces de protection planétaire.

Source de l'étude : https://iopscience.iop.org/article/10.3847/2041-8213/ace1ec
The Dimorphos Boulder Swarm
David Jewitt1, Yoonyoung Kim2, Jing Li1, and Max Mutchler3
Published 2023 July 20 • © 2023. The Author(s). Published by the American Astronomical Society.
The Astrophysical Journal Letters, Volume 952, Number 1 Citation David Jewitt et al 2023 ApJL 952 L12

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

La Lune dans tous ses états avec ce lunistice, phénomène observable pour la première fois depuis 18 ans

Lunistice : Un phénomène lunaire inédit en 18 ans va éclairer nos nuits. Pour la première fois depuis 2006,...

La chine révolutionne le monde de l’énergie et fait un bond vers la fusion nucléaire avec le premier tokamak à supraconducteurs haute température du...

Energy Singularity, une entreprise basée en Chine, vient de franchir une étape révolutionnaire en construisant le premier tokamak...

La résilience des commerçants indépendants face aux défis économiques et l’impact limité des Jeux Olympiques

L'économie française traverse une période d'inflation persistante qui touche particulièrement les commerçants indépendants. Selon l'Observatoire Ankorstore du Commerce...