Cette climatisation bas carbone consomme 5 fois moins qu’une clim’classique et sans unité extérieure

Date:

Grenoble, juillet 2024 – Caeli Énergie, un acteur émergent dans le secteur des technologies vertes, annonce le lancement du Caeli One, un système de climatisation qui promet de révolutionner le marché avec une empreinte carbone drastiquement réduite. Ce système utilise une technologie adiabatique indirecte, exploitant le changement d’état de l’eau de liquide à vapeur pour rafraîchir l’air, une méthode promettant d’être cinq fois moins polluante que les solutions traditionnelles.

Fonctionnement du Caeli One

La technologie derrière le Caeli One repose sur un principe physique simple mais efficace : le refroidissement adiabatique. Cette méthode, contrairement aux climatiseurs classiques qui utilisent des réfrigérants chimiques, fonctionne par la vaporisation de l’eau, ce qui consomme significativement moins d’énergie.

Le processus est double : l’air chaud et sec est d’abord passé à travers un échangeur où il est refroidi sans être humidifié, puis il est refroidi davantage jusqu’à atteindre la température de rosée. Cela permet d’obtenir un air frais et agréable sans augmenter l’humidité de l’environnement.

Avantages multiples du Caeli One

Le Caeli One n’est pas seulement innovant en termes de technologie; il offre également une série d’avantages significatifs par rapport aux systèmes conventionnels :

Rendement énergétique exceptionnel

Le coefficient de performance (COP) du Caeli One atteint un niveau impressionnant de 16. Pour chaque watt d’énergie consommé, le système est capable de produire jusqu’à 16 watts de froid. Cette efficacité énergétique est jusqu’à cinq fois supérieure à celle des climatiseurs traditionnels.

Impact environnemental minimisé

L’empreinte carbone du Caeli One est réduite de 80 % par rapport aux systèmes traditionnels. De plus, il n’exacerbe pas le problème des îlots de chaleur urbains, car il ne rejette aucune chaleur externe.

Conception sans unité extérieure

L’absence d’unité extérieure améliore non seulement l’esthétique des bâtiments mais réduit également la pollution visuelle et sonore. Ce design le rend idéal pour les applications en milieu urbain ou pour la rénovation de bâtiments anciens.

Coût et maintenance réduits

Avec une consommation électrique comparable à celle d’une box internet en mode Eco (entre 30W et 80W), le Caeli One est également économique à l’usage. Sa maintenance est simplifiée grâce à la réduction des pièces mobiles et à l’absence de réfrigérants chimiques.

Fabrication locale et responsable

Environ 80 % des composants du Caeli One sont sourcés à moins de 400 km de l’usine de production située à Grenoble, ce qui renforce l’engagement de Caeli Énergie envers une production durable et responsable.

Perspectives et applications futures

Depuis trois ans, Caeli Énergie collabore avec des professionnels de différents secteurs tels que les collectivités, les EHPAD, les crèches, et les bureaux pour optimiser l’utilisation de ses technologies. Avec le lancement de la version grand public du Caeli One, l’entreprise espère non seulement commercialiser sa technologie mais aussi sensibiliser le grand public aux alternatives de climatisation respectueuses de l’environnement.

Rémi Pérony, président et cofondateur de Caeli Énergie, souligne l’importance de cette innovation : “Notre objectif est de proposer une alternative viable et respectueuse de l’environnement à la climatisation traditionnelle, qui est souvent critiquée pour son inefficacité écologique.”

Le lancement du Caeli One représente une étape importante dans la lutte contre le réchauffement climatique et illustre comment l’innovation technologique peut conduire à des solutions durables et efficaces. Caeli Énergie se positionne ainsi à l’avant-garde de la transition énergétique dans le domaine du refroidissement.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

5 Commentaires

  1. Bonjour,, votre article a éveillé ma curiosite, et le sujet m intéresse grandement. Cette clim doit elle disposer d une alimentation d eau?
    Est elle réversible? Y a t il des condensats a évacuer?.
    Compte tenu des économies annoncées, ce produit peut il être subvention able?
    Autant de question sans reponse dont vous ne faites pas état dans votre article. Au vu des rendements annonces, ce sujet demande à être valorise par un article complementaire. Merci d y répondre. Cordialement

  2. Je suis curieux de savoir comment un rafraichisseur d’air adiabatique n’augmente pas l’humidité relative de la pièce.
    Car c’est le principe même de l’adiabatique.
    Quelle est la consommation d’eau ?
    Quelle est la puissance de rafraîchissement et dans quelle condition de température et d’humidité ?
    Par temps lourd et orageux de 30°C et 90% d’humidité dans l’air Quelle est sa puissance frigorifique ?

  3. Bonjour,
    Le fonctionnement tel que décrit est absolument le même que celui utilisant un fluide frigorigène.
    Comme l’eau n’a pas cette vertu de changement de phase sous de faibles écarts de température il est peu probable que ce climatiseur atteigne un COP de 16 tel qu’annoncé…
    J’attends de connaître les résultats de l’homologation pour être convaincu du miracle.
    Bien cordialement.

  4. C’est physiquement impossible de refroidir l’intérieur, c’est à dire capter des calories sans les évacuer quelque part ailleurs , généralement à l’extérieur. Les lois de la thermodynamique sont incontournables, et l’énergie ne peut pas se volatiliser comme par enchantement.

  5. Effectivement cette méthode et bonne elle rafraîchi l’air intérieure.
    Sont principes prendre de l’air extérieur avec un moto ventilateur électrique l’air passant a travers des alvéoles remplis d’eau froides réduit la température d’air l’eau et en circuit fermé un peu d’évaporation en fonction de sa puissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Le plus grand avion du monde étonne encore par son histoire tragique et son matériau principal avec lequel il était construit : le bois

"Spruce Goose" : L'histoire du géant des airs qui a marqué l'aviation Le Hughes H-4 Hercules, plus connu sous...

Ce Français leader mondial dans la construction durable investit 1,9 milliards d’euros dans ce champion australien et s’impose comme un acteur incontournable dans la...

Saint-Gobain révolutionne le marché australien avec une acquisition stratégique majeure. Saint-Gobain vient de conclure un accord définitif marquant une...

Les États-Unis inaugurent une première mondiale avec ce Ferry d’un nouveau genre et qui fonctionne exclusivement avec un carburant encore peu présent dans la...

Le premier Ferry à hydrogène du monde prêt à naviguer. Le MV Sea Change, premier ferry commercial à hydrogène,...

Ces scientifiques coréens découvrent une nouvelle propriété exceptionnelle à ce matériau qui promet +145% de production d’hydrogène vert

Le nouveau matériau qui va changer le monde de l'énergie. Cette avancée scientifique majeure en provenance de Corée promet...