L’industrie de l’exploitation minière en mer profonde échoue à obtenir le feu vert mais demeure une menace

Date:

Les négociations de l’Autorité internationale des fonds marins (ISA) se sont terminées aujourd’hui, avec l’échec des entreprises d’exploitation minière en mer profonde à obtenir un feu vert immédiat pour commencer à piller les océans. L’opposition à l’exploitation minière en mer profonde au sein de l’ISA se renforce, avec plus de 20 gouvernements appelant à une pause.

Un revers pour l’industrie minière en mer profonde

“L’industrie de l’exploitation minière en mer profonde se préparait à plonger ses dents mécaniques dans le fond de l’océan, mais leur pari a échoué car ils ont sérieusement sous-estimé l’importance de la science et de l’équité sur une entreprise simplement spéculative et motivée par le profit. Les fissures apparaissent dans ce qui jusqu’à présent a été une forteresse pour les intérêts de l’industrie en raison de la prise de conscience et de la mobilisation croissantes du public. Il est clair que la plupart des gouvernements ne veulent pas que leur héritage soit de donner le feu vert à la destruction des océans”, a déclaré Louisa Casson, militante pour les océans chez Greenpeace International.

Neuf Cétacés Échoués en Trois Jours sur les Côtes du Sud des Landes et du Pays Basque !

L’opposition grandissante à l’exploitation minière en mer profonde

Les décisions adoptées par le Conseil de l’ISA le 21 juillet signifient effectivement qu’une majorité de pays – dont le Brésil, le Costa Rica, le Chili, Vanuatu, l’Allemagne et la Suisse – n’ont pas cédé à la pression de l’industrie – soutenue par des nations comme la Norvège, Nauru et le Mexique – pour accélérer les règles de l’exploitation minière en mer profonde. Le cours de l’action de The Metals Company, leader de l’industrie, a chuté alors que les marchés réagissaient à la nouvelle. Cependant, l’ISA n’a toujours pas réussi à fermer une faille juridique qui permettrait aux entreprises de commencer à miner l’année prochaine.

La lutte pour la préservation des océans

“Les investisseurs qui regardent ce qui s’est passé la semaine dernière ne verront qu’une industrie désespérée essayant de maintenir l’illusion qu’elle a un avenir. Si l’exploitation minière en mer profonde était vraiment aussi durable que le prétendent les mineurs et que leur cœur était vraiment investi dans l’aide à la crise climatique, pourquoi bloquer la dissidence ? Il est devenu clair pendant ces semaines que poursuivre de manière irresponsable l’exploitation minière en mer profonde en pleine crise climatique n’est pas seulement imprudent, mais politiquement toxique. Le monde se bat contre l’exploitation minière en mer profonde – il y a une grande bataille à venir, mais le combat est lancé”, a poursuivi Casson.

Un appel mondial à l’arrêt de l’exploitation minière en mer profonde

Le monde se réveille face à la menace significative que représente l’exploitation minière en mer profonde. Les appels des peuples autochtones sont rejoints par des personnes du monde entier : 37 institutions financières, plus de 750 scientifiques et l’industrie de la pêche ont également appelé à un arrêt.

“Dans le Pacifique, l’océan nous est cher. Il informe nos vies et qui nous sommes en tant que peuple. Le spectre de l’exploitation minière en mer profonde soulève de nombreuses préoccupations qui nous rappellent les héritages que notre région a ressentis des autres industries extractives coloniales et de l’ère barbare des essais nucléaires. Nous appelons les dirigeants mondiaux à être de meilleurs intendants de notre océan en se joignant à l’appel pour un moratoire”, a déclaré Joey Tau, militant du Pacific Network on Globalisation (PANG) basé à Suva, aux Fidji.

Greenpeace estime que le moyen d’arrêter cette industrie est de passer par un moratoire qui se concentre sur la mise en place de protections et qui exige que davantage de gouvernements s’expriment pour protéger l’océan.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Les étirements : véritable intérêt ou mythe de la récupération sportive, ce que dit la science

Parmi les pratiques les plus courantes dans l'univers du sport figure l'étirement, souvent recommandé pour améliorer la flexibilité...

Journée mondiale de la malbouffe du 21 juillet 2024

Depuis plusieurs décennies, la malbouffe s'est imposée comme une composante incontournable de l'alimentation moderne dans de nombreux pays....

La brique de l’avenir est faite dans un matériau insolite : Un champignon et pour un coût très réduit

Les champignons : Une innovation durable pour répondre à la crise du logement. Face à une crise du logement...

Cette découverte scientifique capitale sur les terres rares peut s’avérer un tournant dans l’histoire numérique

Découverte capitale sur les propriétés magnétiques des métaux terres rares. Pour la première fois dans l'histoire de la physique,...