JO 2024 : la Russie refuse sa suspension et porte l’affaire devant les tribunaux

Date:

Partager:

Le Comité Olympique Russe (COR) conteste sa suspension en justice

Le COR, suspendu mi-octobre par le CIO, a été privé des financements olympiques. Cette mesure fait l’objet d’une contestation devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), a indiqué l’instance judiciaire ce lundi.

Lire aussi :

Des territoires contestés au cœur de la suspension

Le TAS rapporte que cette suspension du CIO est une réaction à la supervision par le comité russe des organisations sportives des territoires de Donetsk, Kherson, Lougansk et Zaporizhzhia. Ces régions, situées dans l’est de l’Ukraine, sont actuellement sous occupation militaire russe.

Le processus judiciaire enclenché

Le TAS, qui siège à Lausanne, a déjà commencé à échanger des conclusions écrites entre les parties concernées et à établir le panel arbitral. Cependant, aucune date d’audience ou délai pour la décision n’a été déterminé à ce stade, comme le précise l’institution dans son communiqué.

La réaction du CIO à une annexion inopinée

Le 12 octobre, lors de sa 141e session à Bombay, le CIO a modifié son ordre du jour pour répondre à l’annexion, jugée unilatérale, par le COR d’organisations sportives ukrainiennes une semaine plus tôt. Selon le CIO, cette action du COR viole l’intégrité territoriale du comité national olympique ukrainien et, par conséquent, la Charte olympique.

Un contexte de sanctions déjà lourdes

La suspension du COR est une sanction supplémentaire dans un ensemble de mesures imposées par le CIO en réaction à l’invasion de l’Ukraine par la Russie à la fin février 2022. Ces sanctions incluent l’interdiction d’organiser des compétitions internationales en Russie et au Belarus, ainsi que l’usage de symboles nationaux de ces pays dans des événements sportifs mondiaux.

Les implications pour les JO à venir

Cette suspension n’affecte toutefois pas directement la participation d’athlètes russes et biélorusses aux prochains JO, qui pourrait se faire sous un drapeau neutre. La décision finale du CIO à ce sujet sera prise « en temps voulu » et « plus près des Jeux », avait indiqué le porte-parole du CIO aux médias.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers les nouvelles technologies, je vous propose de vous faire profiter de mon expertise pour tous les enjeux touchant au monde de l'entreprenariat et de l'assurance (milieu dans lequel j'ai évolué pendant de nombreuses années).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

« En 2024, une femme = un homme ? Une question de pouvoir » Conférence capitale sur les droits des femmes

À l'occasion de la journée internationale des Droits des Femmes, Anne Hidalgo, Maire de Paris, met en place...

Le comité éthique et scientifique de Parcoursup dévoile son rapport annuel

Le Comité éthique et scientifique de Parcoursup (CESP) a officiellement remis son rapport annuel 2023 à Sylvie Retailleau,...

Comment choisir le bon traiteur pour son mariage ?

Organiser un mariage est une expérience passionnante qui comporte également de nombreux défis. Parmi les éléments clés à...

Mariage : Voilà 7 idées tendances pour remplacer les dragées à votre mariage

Des alternatives créatives aux dragées traditionnelles pour les mariages. Les dragées ont longtemps été synonymes de mariage, offertes comme...