Bonne nouvelle pour les amoureux du meilleur ami de l’homme, la Corée du Sud met fin à une vieille tradition culinaire

Date:

Partager:

Dans un mouvement législatif historique, le Parlement sud-coréen a voté pour interdire la consommation de viande de chien.

Cette décision, qui sera effective après promulgation par le président Yoon Suk-yeol, représente un changement majeur pour la Corée du Sud, où l’élevage de chiens pour la consommation est encore pratiqué.

Interdiction parlementaire de la consommation de viande de chien en Corée du Sud

Adoption unanime par l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale sud-coréenne a adopté le texte législatif interdisant le commerce de viande de chien par une large majorité, avec 208 voix pour, deux abstentions et aucune opposition. Cette adoption unanime illustre un consensus croissant dans la société sud-coréenne sur la nécessité de mettre fin à cette pratique. La loi entrera en vigueur dans trois ans, marquant un tournant dans la relation entre les Sud-Coréens et les animaux.

Les animaux bientôt admis dans les EHPAD ?

Sanctions sévères pour les contrevenants

Une fois promulguée, la nouvelle loi imposera des sanctions sévères pour l’élevage, la vente et l’abattage de chiens à des fins de consommation. Les contrevenants pourraient faire face à des peines allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement et des amendes substantielles de 30 millions de wons (environ 20 800 euros). Ces mesures reflètent une évolution importante dans la législation sur la protection des animaux en Corée du Sud.

Changement des attitudes envers les animaux

La Corée du Sud a déjà des lois sur la protection des animaux, mais jusqu’à présent, elles se limitaient à interdire l’abattage cruel des chiens et des chats. La consommation de viande de chien, bien qu’en déclin, était toujours légale. Récemment, une enquête a révélé que 94% des Sud-Coréens n’avaient pas consommé de viande de chien l’année précédente et 93% déclaraient ne pas envisager d’en consommer à l’avenir. Ce changement d’attitude est un indicateur clé de l’évolution des normes sociales en Corée du Sud.

Soutien financier pour les fermes canines

Le projet de loi comprend des mesures de compensation pour les entreprises impliquées dans le commerce de la viande de chien, permettant ainsi une transition plus douce vers de nouvelles activités économiques. Près de 1 100 fermes canines sont concernées, élevant des centaines de milliers de chiens chaque année. Ces mesures de soutien visent à minimiser l’impact économique sur les agriculteurs tout en favorisant le bien-être animal.

Journée internationale pour les Droits des Animaux : le 10 décembre 2023

En quelques mots :

  • Vote historique du Parlement : Une majorité écrasante a voté pour l’interdiction de la consommation de viande de chien.
  • Sanctions sévères : Des peines allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement et des amendes élevées seront appliquées aux contrevenants.
  • Changement des mentalités : Une enquête montre une baisse significative de la consommation de viande de chien en Corée du Sud.
  • Soutien aux fermes canines : Des compensations financières seront offertes aux fermes pour faciliter la transition.
  • Entrée en vigueur dans trois ans : La loi sera effective après sa promulgation par le président Yoon Suk-yeol.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers les nouvelles technologies, je vous propose de vous faire profiter de mon expertise pour tous les enjeux touchant au monde de l'entreprenariat et de l'assurance (milieu dans lequel j'ai évolué pendant de nombreuses années).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Essence : les prix du carburant vont-ils exploser suite aux dernières annonces russes ?

L'annonce récente de Moscou interdisant les exportations d'essence à l'étranger pour les six prochains mois soulève des questions...

Ostéopathie : Le psoas, si méconnu et pourtant si important

Le psoas est un muscle profond et vital souvent négligé dans notre compréhension du bien-être corporel. En ostéopathie, une...

L’Agirc-Arrco double la mise sur l’accompagnement retraite en 2024

En 2024, l'Agirc-Arrco, pilier de la retraite complémentaire en France, annonce une initiative ambitieuse : proposer 400 000...

L’IA permet désormais de lire l’infiniment petit et de découvrir un monde insoupçonnable

L'intelligence artificielle révolutionne la microscopie : un pas de géant vers la précision nanométrique. La microscopie à force atomique...