Nouvelle découverte : Il est possible de transformer les déchets de brasserie en matériaux biodégradables

Date:

La transformation des déchets en ressources précieuses n’est plus une utopie mais une réalité tangible, comme le démontrent les recherches récentes menées par l’Empa, les Laboratoires fédéraux suisses pour la science et la technologie des matériaux.

Cette nouvelle avancée met en lumière un processus innovant qui transforme les résidus de brasserie, jusqu’alors considérés comme des sous-produits sans valeur, en matériaux biodégradables de haute qualité.

Lire aussi :

De la bière au biomatériau : une révolution écologique

Il est bien connu que le brassage de la bière produit une quantité considérable de déchets, principalement sous forme de drêches, les résidus solides de malt. Ces derniers sont généralement destinés à l’alimentation animale ou tout simplement jetés. Cependant, l’Empa, sous la direction de Gustav Nyström, cherche à changer la donne en valorisant ces déchets. Grâce à leur recherche, un processus a été développé pour extraire la nanocellulose de ces résidus, offrant ainsi un nouveau souffle écologique à ce sous-produit abondant.

Ce bois très rare est aussi cher que de l’or : 30 000 € /kg

Une alternative durable au bois

Traditionnellement, les produits à base de cellulose micro et nanofibrillée sont extraits de la pâte à papier. Cependant, l’utilisation du bois pour ces applications soulève des questions environnementales, notamment en raison de sa croissance lente et de son rôle crucial dans la séquestration du CO2. L’approche innovante de l’Empa consiste à utiliser des plantes annuelles, telles que les résidus de brasserie, comme source alternative pour la production de matériaux durables, réduisant ainsi la dépendance au bois.

Le potentiel transformateur des drêches

Les recherches menées par Nadia Ahmadi Heidari et l’équipe de l’Empa ont mis en évidence le potentiel des drêches comme source de matières premières de haute qualité. Non seulement ce processus bénéficie à l’environnement en réduisant les déchets, mais il offre également de nouvelles opportunités pour les petites brasseries, comme la Pentabier de Dübendorf, de valoriser leurs résidus.

L’aérogel : une innovation isolante

L’un des produits les plus prometteurs issus de cette recherche est l’aérogel à base de nanocellulose, fabriqué à partir des drêches. Ce matériau, caractérisé par sa structure poreuse et légère, présente d’excellentes propriétés d’isolation thermique, le rendant idéal pour l’emballage des aliments sensibles à la température, comme la viande.

Simplification du processus de production

L’objectif des chercheurs était de développer un processus de fabrication à la fois simple et économique, sans compromettre la qualité du produit final. En optimisant les étapes de prétraitement et de traitement, telles que le blanchiment et l’oxydation, ils ont amélioré la qualité des fibres de nanocellulose, tout en contrôlant les propriétés isolantes et mécaniques de l’aérogel.

Vers un avenir durable

L’étude de l’Empa ne se limite pas à la production d’aérogels à partir de drêches. Les chercheurs explorent également d’autres résidus de l’industrie alimentaire et forestière, dans le but de développer une gamme plus large de matériaux biodégradables. Bien que Nadia Ahmadi Heidari soit retournée à l’Université technique d’Ispahan, la collaboration continue, promettant de nouvelles avancées dans le domaine des matériaux durables.

Top 5 des soutiens-gorge les plus chers de tous les temps

Cet article explore une révolution dans le domaine des matériaux durables : la transformation des résidus de brasserie en nanocellulose pour la production d’aérogels biodégradables. Cette innovation, développée par les chercheurs de l’Empa, représente une alternative écologique aux matériaux traditionnels, offrant de nouvelles opportunités pour les petites brasseries et contribuant à la réduction des déchets. En simplifiant le processus de production, cette recherche ouvre la voie à une utilisation plus large des matériaux renouvelables et biodégradables, marquant un pas important vers un avenir plus durable.

Source : https://www.newswise.com/articles/packaged-in-beer

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers les nouvelles technologies, je vous propose de vous faire profiter de mon expertise pour tous les enjeux touchant au monde de l'entreprenariat et de l'assurance (milieu dans lequel j'ai évolué pendant de nombreuses années).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

GPS de smartphone au volant, vous risquez une amende de 150€

Aujourd'hui, les smartphones sont devenus indispensables dans notre quotidien et leur utilisation s'est même étendue à nos déplacements...

Déforestation et Café : Ce que votre tasse ne vous dit pas

Le Cirad, en collaboration avec l’International Standard for Information in Coffee (ISIC), a récemment publié une étude dans...

La régulation de la shrinkflation : une nouvelle ère de transparence pour les consommateurs

La pratique commerciale controversée connue sous le nom de "shrinkflation", qui consiste à diminuer la quantité d'un produit...

Le collège Aliénor d’Aquitaine en finale du 17e Concours CGénial

Le 15 mai 2024, le collège Aliénor d'Aquitaine de Salles (Gironde) disputera la finale du 17e Concours CGénial...