Les oiseaux qui mangent leur fiente ne sont pas si bête qu’il y parait d’après cette étude

Date:

L’importance surprenante de la coprophagie chez les oiseaux pour leur survie.

Qui aurait cru que l’ingestion de matières fécales était si cruciale pour la survie des oiseaux ? Cette pratique, connue sous le nom de coprophagie, est une stratégie de survie étonnante pour de nombreuses espèces aviaires, notamment celles qui migrent sur de longues distances. Cet article se penche sur la récente étude menée par l’Université de South Australia et ses conclusions fascinantes sur le rôle de la coprophagie dans la santé et l’adaptabilité des oiseaux.

Lire aussi :

La coprophagie : Une source de nutriments essentiels

La recherche récente a démontré que les oiseaux, en particulier les espèces migratrices comme le stint à col roux, tirent des avantages significatifs de la coprophagie. En mangeant leurs propres excréments ou ceux d’autres oiseaux, ils peuvent récupérer des nutriments perdus ou manquants. Cette pratique permet également aux oiseaux de s’adapter aux variations saisonnières de disponibilité alimentaire, ce qui est crucial pour leur survie et leur développement.

Votre chat reconnaît il vraiment votre voix ?

Impact sur le tractus digestif aviaire

L’ingestion de matières fécales modifie la flore microbienne du tractus digestif des oiseaux, favorisant une meilleure adaptation aux nouveaux environnements. Les chercheurs de l’Université de South Australia ont constaté que cette modification aide les oiseaux à mieux absorber les nutriments et à s’ajuster aux changements saisonniers dans leur alimentation. Cela est particulièrement important pour les oiseaux migrateurs, qui alternent entre les états métaboliques de jeûne et de ravitaillement lors de leur déplacement à travers le monde.

Avantages et risques de la coprophagie

Bien que la coprophagie soit bénéfique pour les oiseaux en termes de nutrition et d’adaptation, elle comporte également des risques. La transmission de maladies est une préoccupation majeure, car les oiseaux peuvent propager des agents pathogènes à d’autres oiseaux et à l’homme par le biais de leurs excréments. De plus, l’exposition à des antimicrobiens, tels que les pesticides et les produits de nettoyage, peut conduire à une résistance aux antimicrobiens chez les oiseaux.

L’impact humain sur la santé aviaire

L’étude met en évidence l’importance de préserver les habitats naturels des oiseaux et de limiter leur exposition aux environnements humains. Les oiseaux se nourrissant dans des zones impactées par les activités humaines peuvent subir des modifications de leur microbiote intestinal, augmentant le risque de résistance aux antimicrobiens. Il est donc crucial de ne pas nourrir les oiseaux avec du pain, car cela diminue la diversité de leur microbiote intestinal.

L’urgence de recherches supplémentaires

Les auteurs de l’étude soulignent la nécessité d’approfondir la recherche sur les différentes formes de coprophagie et leur impact sur le microbiome intestinal des oiseaux. Comprendre comment ces pratiques influencent la santé des oiseaux à différents stades de leur vie et dans différents environnements est essentiel pour leur conservation et leur bien-être.

Vacances avec vos amis à quatre pattes : Découvrez le guide ultime pour un voyage sans tracas !

Cet article explore l’étude réalisée par l’Université de South Australia sur le rôle crucial de la coprophagie dans la survie et l’adaptabilité des oiseaux. En mangeant leurs propres matières fécales ou celles d’autres oiseaux, ils obtiennent des nutriments essentiels et s’adaptent mieux aux changements environnementaux. Toutefois, cette pratique comporte également des risques, notamment la transmission de maladies et la résistance aux antimicrobiens. Il est impératif de poursuivre la recherche pour comprendre pleinement les implications de la coprophagie sur la santé aviaire.

Source : Newswise

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

La brique de l’avenir est faite dans un matériau insolite : Un champignon et pour un coût très réduit

Les champignons : Une innovation durable pour répondre à la crise du logement. Face à une crise du logement...

Cette découverte scientifique capitale sur les terres rares peut s’avérer un tournant dans l’histoire numérique

Découverte capitale sur les propriétés magnétiques des métaux terres rares. Pour la première fois dans l'histoire de la physique,...

La Chine choque le monde avec l’annonce du premier réacteur à fusion de l’humanité

La Chine à l'aube d'une révolution énergétique avec son "Soleil Artificiel". La Chine est sur le point de franchir...

GE Aerospace investit 1 milliard de dollars pour renforcer l’efficacité du MRO

GE Aerospace, un des géants de l’aérospatiale coté au NYSE sous le symbole GE, a annoncé un plan...