Le monde automobile bouleversé par cette découverte capitale pour le stockage d’énergie avec ces supercondensateurs

Date:

La recherche récente sur les supercondensateurs promet de transformer notre manière de stocker l’énergie.

Grâce à un nouveau modèle de flux d’ions, ces dispositifs pourraient bientôt surpasser les technologies actuelles en termes de capacité de stockage. Voici comment une équipe de l’Université du Colorado à Boulder repousse les frontières de la science des matériaux.

Lire aussi :

Percée dans la compréhension des flux d’ions

Les supercondensateurs, bien qu’ils ressemblent aux batteries, fonctionnent différemment. Ils absorbent et libèrent l’énergie rapidement grâce à leur structure nanoporeuse qui agit comme une éponge à charge, sans les réactions chimiques impliquées dans les batteries. Cette étude offre une vue détaillée sur le mouvement des ions à travers un réseau complexe de pores, ouvrant la voie à des supercondensateurs plus efficaces et donc des batteries pour voitures électriques plus performantes.

La France à la pointe de la recherche avec ce nouveau record battu pour la fusion nucléaire et des promesses pour l’avenir

L’Art de manipuler les nanopores

La manipulation des structures nanoporeuses est au cœur de cette avancée. Un matériau nanoporeux, avec seulement dix grammes, peut atteindre une surface de 20 000 mètres carrés, offrant un immense potentiel pour maximiser la capacité de stockage d’énergie. L’arrangement précis de ces pores influence la vitesse de charge, un facteur crucial pour l’efficacité des supercondensateurs.

Mise à jour des lois de Kirchhoff

Pour adapter les lois de Kirchhoff, qui décrivent traditionnellement le flux des électrons, à l’étude des ions, les chercheurs ont innové en intégrant la notion de tension électrochimique. Cela a permis d’analyser et de prédire le flux d’ions dans des réseaux de nanopores complexes, un pas de géant pour la modélisation des performances des supercondensateurs.

Optimisation des réseaux de pores

Le modèle développé par l’équipe permet de simuler divers arrangements de réseaux de pores pour optimiser les matériaux basés sur des données expérimentales. Ce cadre de travail accélère les calculs numériques, améliorant la compréhension et la conception des supercondensateurs.

Vers des supercondensateurs plus écologiques

L’étude souligne le potentiel des futurs supercondensateurs : biodégradables, flexibles, personnalisables via l’impression 3D. Cette compréhension approfondie du flux d’ions est essentielle pour développer des dispositifs énergétiques adaptés aux nouvelles exigences écologiques et technologiques.

Ralentissement et configuration du flux d’ions

La recherche a montré que diviser le courant d’une pore aux jonctions peut ralentir le flux d’ions, une découverte qui modifie notre compréhension de la dynamique interne des supercondensateurs et leur conception.

Ce géant français de l’énergie lance son nouveau combustible révolutionnaire aux États-Unis avec cette première usine pilote

Cet article explore les avancées dans le domaine des supercondensateurs grâce à un nouveau modèle de flux d’ions, permettant d’améliorer significativement leur capacité de stockage d’énergie. Ce progrès marque un tournant dans le développement de technologies de stockage d’énergie plus efficaces et écologiques.

Source : The conversation

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    J’utilise des super condensateurs depuis plus de 10 ans lors de la conception de tramways ou pour récupérer l’énergie lors du freinage de trains.
    Ne nous emballons pas… il faut une tonne de SCondo pour faire un km !!
    La raison est que (à ce jour) un SC ne peut tenir que quelques volts entre ses bornes, qu’il en faut (beaucoup) en série pour tenir une tension raisonnable, et qu’il en faut (beaucoup) en parallèle pour obtenir une capacité suffisante !!
    Bien cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Airbus investit dans LanzaJet pour booster la production de carburants aéronautiques durables (SAF)

Airbus a récemment annoncé un investissement stratégique dans LanzaJet, une entreprise de technologie de pointe dans le domaine...

Airbus et Avolon montrent la voie vers une quasi-neutralité carbone de l’industrie aéronautique

Airbus a récemment annoncé un nouveau partenariat avec Avolon, un bailleur d'avions, pour étudier le potentiel des appareils...

Nouveau cap franchit pour la fusion nucléaire grâce à cette technologie “oubliée” depuis 30 ans

L'expérience WHAM franchit un nouveau cap dans la fusion nucléaire. En matière de recherche sur la fusion nucléaire, le...

Des requins drogués dans cette mer, mais par qui et par quoi ? L’étrange découverte faite au large de ce pays d’Amérique latine interpelle

La contamination par la cocaïne affecte la faune marine au Brésil. Des chercheurs brésiliens ont découvert que des requins...