Différence entre tornade et cyclone : deux phénomènes météorologiques impressionnants

Date:

Les tornades et les cyclones sont deux des plus puissants phénomènes atmosphériques, souvent redoutés en raison de leur force destructrice. Bien qu’ils soient tous deux liés aux conditions sévères de l’atmosphère et au vent violent, leurs caractéristiques, formations et impacts diffèrent de manière significative. Dans cet article détaillé, nous explorons les différences entre ces deux colosses climatiques.

Formations de tornade et de cyclone

Tornade : colonne d’air en rotation

Une tornade est une colonne d’air en rotation violente qui se forme sous un nuage d’orage. Elle naît généralement lors des orages supercellulaires, où le cisaillement du vent provoque une rotation horizontale de l’air. Cette dernière peut alors être inclinée verticalement par les courants ascendants pour former une tornade distincte. L’Europe occidentale connaît un nombre restreint de tornades chaque année, surtout en Angleterre et en Allemagne.

Cyclone : vaste système tempétueux

Un cyclone, quant à lui, est un vaste système dépressionnaire qui se forme généralement sur les océans tropicaux. Il prend naissance grâce à l’instabilité thermique créée par les eaux chaudes. Le processus commence par la formation d’un amas orageux, évoluant ensuite en dépression tropicale, puis en tempête tropicale et enfin en cyclone lorsque les vents dépassent 119 km/h. Contrairement aux tornades, les cyclones affectent souvent de vastes régions sur plusieurs jours.

Caractéristiques propres à chaque phénomène

Durée et étendue des dégâts

Les tornades ont tendance à être de courte durée, avec une existence pouvant varier de quelques secondes à une heure. Leur diamètre est généralement compris entre 50 mètres et 1 km. En revanche, les cyclones survivent beaucoup plus longtemps, durant parfois plus d’une semaine. Ils couvrent des régions très larges, atteignant jusqu’à des centaines de kilomètres en diamètre.

Vitesse du vent

La vitesse du vent lors d’une tornade peut dépasser les 400 km/h dans les cas extrêmes. Ceci fait d’elles des événements extrêmement violents localement. Les cyclones présentent des vitesses de vent moindres, habituellement autour de 200 km/h mais avec une échelle et un impact structurel beaucoup plus large.

Localisations géographiques

Tornades : zones tempérées

Les tornades apparaissent principalement dans les zones tempérées, particulièrement en Amérique du Nord où la région appelée “Tornado Alley” est tristement célèbre pour ses fréquentes tornades. L’Europe observe aussi, bien que plus rarement, ce type de phénomène météorologique notablement en France et au Benelux.

Cyclones : bassins tropicaux

Les cyclones sont prédominants dans les océans tropicaux tels que l’Atlantique Nord ou le Pacifique Ouest. Parmi les exemples célèbres figurent le Cyclone Katrina dans le golfe du Mexique et les nombreux typhons affectant l’Asie du Sud-Est.

Saisonnalité

Saison des tornades

Les tornades connaissent leur pic de fréquence au printemps et en début d’été dans l’hémisphère nord, en raison des changements rapides de température et de l’humidité qui créent une forte instabilité dans l’atmosphère.

Saison des cyclones

La saison des cyclones varie légèrement selon les bassins océaniques, mais s’étend généralement de juin à novembre dans l’Atlantique Nord et de mai à décembre dans le Pacifique occidental. Ces périodes correspondent aux mois où les températures de surface de la mer sont les plus élevées, encourageant ainsi les conditions nécessaires pour la formation de cyclones tropicaux.

Impact et bilan humain et matériel

Bilan des tornades

Les tornades peuvent causer des dégâts matériels considérables et occasionner des pertes humaines importantes sur des zones extrêmement localisées. Des maisons peuvent être rasées, des arbres déracinés et des véhicules projetés à de grandes distances. Les bilans officiels après une tornade se concentrent souvent sur une analyse approfondie des destructions afin d’améliorer les systèmes d’alerte et les normes de construction.

Bilan des cyclones

Les cyclones sont responsables de bilans humains souvent élevés, avec des milliers de victimes potentielles lors des événements les plus violents. L’inondation due aux fortes pluies et à la marée de tempête ajoutent aux dégâts, touchant souvent durement les infrastructures économiques et résidentielles. La prévision et l’évacuation sont cruciales pour limiter les pertes.

Liste comparatif entre tornade et cyclone

  • Formation : Tornade sous un nuage d’orage vs Cyclone sur les océans tropicaux.
  • Durée : Quelques minutes à une heure (tornade) vs plusieurs jours voire une semaine (cyclone).
  • Étendue : Diamètre de 50 mètres à 1 km (tornade) vs centaines de kilomètres (cyclone).
  • Vitesse du vent : Jusqu’à plus de 400 km/h (tornade) vs généralement moins de 200 km/h (cyclone).
  • Zones affectées : Zones tempérées, Amérique du Nord et Europe (tornade) vs Zones tropicales, Asie du Sud-Est et Caraïbes (cyclone).

Mécanismes internes et mouvements de l’air

Circulation de l’air dans une tornade

Une tornade tire sa vigueur des courants ascendants présents dans les nuages d’orage. La chaleur et l’humidité alimentent ses rotations grâce à l’instabilité présente dans l’aire locale. Ce mouvement ascendanciel alimente la force centrifuge et le resserrement de l’air en rotation. De plus, les variations thermiques et le cisaillement du vent génèrent de fortes turbulences constituant le cœur même de la tornade.

Comportement de l’air dans un cyclone

Pour ce qui est des cyclones, le mouvement de l’air suit un schéma distinctif. La convergence de l’air chaud et humide monte en spirale vers le centre dépressionnaire où il refroidit, condense et libère de l’énergie. Cette énergie favorise le développement des murs d’œil caractéristique entourant souvent un calme apparent. Ainsi, tout comme les tornades, les forces centrifuges et la circulation cyclonique jouent un rôle central dans le mécanisme de renforcement d’un cyclone tropical.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Airbus investit dans LanzaJet pour booster la production de carburants aéronautiques durables (SAF)

Airbus a récemment annoncé un investissement stratégique dans LanzaJet, une entreprise de technologie de pointe dans le domaine...

Airbus et Avolon montrent la voie vers une quasi-neutralité carbone de l’industrie aéronautique

Airbus a récemment annoncé un nouveau partenariat avec Avolon, un bailleur d'avions, pour étudier le potentiel des appareils...

Nouveau cap franchit pour la fusion nucléaire grâce à cette technologie “oubliée” depuis 30 ans

L'expérience WHAM franchit un nouveau cap dans la fusion nucléaire. En matière de recherche sur la fusion nucléaire, le...

Des requins drogués dans cette mer, mais par qui et par quoi ? L’étrange découverte faite au large de ce pays d’Amérique latine interpelle

La contamination par la cocaïne affecte la faune marine au Brésil. Des chercheurs brésiliens ont découvert que des requins...