Fuir ou combattre ? Comment l’hypothalamus manipule nos décisions de survie

Date:

L’étude des comportements de survie chez l’humain, en particulier la manière dont le cerveau orchestre ces réponses complexes, fascine depuis longtemps les chercheurs. Le hypothalamus, une petite région du cerveau connue pour réguler des fonctions vitales telles que la faim, le sommeil et la réponse au stress, est au cœur de ces mécanismes. Une récente étude publiée dans PLOS Biology par Jaejoong Kim, Sarah M. Tashjian et Dean Mobbs explore de manière approfondie le rôle spécifique du hypothalamus humain dans le basculement entre les comportements de chasse et de fuite.

Méthodologie avancée

L’étude emploie des techniques d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (fMRI) et des modèles computationnels pour examiner comment le hypothalamus participe à la commutation entre chasser et fuir en réponse à des stimuli simulés de prédateurs et de proies. Les sujets de l’étude, au nombre de 277 participants pour l’expérience comportementale et 21 pour l’imagerie fMRI, ont été testés dans un environnement virtuel où ils devaient soit chasser une proie, soit fuir un prédateur.

Découvertes principales

Activation du hypothalamus

Les analyses des modèles à multi-voxels ont révélé que le hypothalamus n’encode pas seulement des informations liées à la survie, mais synchronise également ses activités avec d’autres régions cérébrales comme l’amygdale et le cortex préfrontal, cruciales pour la coordination des comportements de survie.

Implications des connexions neuronales

Une des contributions majeures de cette recherche est la découverte que le hypothalamus interagit avec le cortex préfrontal et le gris périaqueduictal pour moduler les comportements de chasse et de fuite. Cette interaction suggère une complexité inattendue dans les réseaux neuronaux impliqués dans les réponses de survie.

Innovations techniques

Le recours à des séquences d’imagerie optimisées et à des analyses de patterns multi-voxels offre une fenêtre sans précédent sur les processus internes du cerveau lors de la commutation entre des états de survie critiques.

Répercussions pour la neurologie et au-delà

Ces découvertes ouvrent des voies nouvelles pour comprendre non seulement la neurologie de la survie mais aussi les dysfonctionnements associés à des troubles anxieux où les mécanismes de survie pourraient être mal régulés. Les implications vont au-delà de la neurologie, touchant à la psychologie, la modélisation prédictive et même la robotique où ces mécanismes pourraient inspirer de nouvelles approches de l’intelligence artificielle.

L’étude de Kim et al. est une avancée majeure dans notre compréhension du cerveau humain. En démontrant que le hypothalamus joue un rôle clé dans la coordination des comportements de survie, cette recherche établit une base pour de futures explorations qui pourraient un jour mener à des traitements innovants pour les troubles liés au stress et à l’anxiété.

Source de l'étude : https://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371/journal.pbio.3002624

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

L’humanité sauvée ? Cet élément représentant 4% de l’air ambiant va permettre de filtrer plus facilement le CO2

Un nouvelle membrane utilisant l'humidité pour capturer le CO2 de l'air. Une équipe de chercheurs de l'Université de Newcastle...

Quel est le prix du loyer dans les 30 plus grandes villes Française d’un studio ?

Lorsque les étudiants envisagent leur parcours universitaire, l'un des aspects les plus significatifs à considérer est le coût...

Victoria : une nouvelle direction sous le leadership d’Yves Péters

Victoria, reconnue pour sa position de leader dans le secteur de la vente directe de bijoux, a officiellement...

Créer des centrales nucléaires flottantes en haute mer ? C’est objectif de cette nouvelle organisation internationale qui veut réglementer la démarche

L'avenir énergétique pourrait bien être en train de prendre le large. Le 2 avril 2024, une organisation internationale,...