La Suisse surprend le monde entier avec une idée nouvelle pour rendre l’agriculture “presque” verte

Date:

Une avancée “presque” durable pour une réduction drastique des émissions de CO².

Des chercheurs de l’ETH Zurich et de l’Université des Sciences et Technologies de Hong Kong ont démontré que l’utilisation d’hydrogène presque durable pourrait réduire les émissions de la production d’ammoniac de 95%, marquant un potentiel changement radical pour l’industrie des engrais.

Lire aussi :

L’hydrogène dans la transition énergétique

L’hydrogène joue un rôle crucial dans la transition énergétique, non seulement comme moyen de stockage d’énergie ou carburant pour les poids lourds, mais aussi dans des secteurs industriels tels que la production d’ammoniac. Actuellement, l’hydrogène nécessaire à la fabrication de l’ammoniac est principalement obtenu à partir de gaz naturel, entraînant de hautes émissions de gaz à effet de serre et une dépendance envers les pays exportateurs de gaz.

L’Allemagne déjà dans le monde de demain avec cette petite unité qui produit de l’hydrogène à partir du soleil et que nous aurons bientôt dans nos foyers

Vers un hydrogène vert

Utiliser de l’hydrogène vert, produit par électrolyse grâce à de l’électricité durable, pourrait significativement rapprocher le monde des objectifs climatiques et réduire la dépendance aux énergies fossiles. Cependant, le débat reste ouvert sur la nécessité que cet hydrogène soit à 100% vert pour être considéré comme durable.

Étude sur l’ammoniac européen

Dans une étude récente publiée dans Nature Communications, les chercheurs ont examiné l’industrie de l’ammoniac en Europe pour évaluer sous quelles conditions il serait judicieux de passer à l’hydrogène vert ou presque vert. Ils ont découvert que dans certains pays européens comme la Norvège, l’Espagne, la Hongrie ou la Pologne, la production d’ammoniac à partir d’hydrogène durable serait économiquement viable dès aujourd’hui, grâce à des conditions géographiques favorables et des coûts d’électricité réduits.

Impact climatique et économique

L’étude montre que même l’électricité qui n’est pas entièrement exempte de fossiles aurait un impact climatique positif. En effet, il est parfois économique de recourir à de l’électricité provenant de sources fossiles lorsque l’énergie renouvelable est insuffisante, sans compromettre significativement les bénéfices environnementaux.

Réduction potentielle des émissions

Les calculs révèlent que les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’ammoniac pourraient être réduites de 95% si l’hydrogène utilisé était produit de manière à ne pas libérer plus d’un kilogramme de CO2 par kilogramme d’hydrogène. Cette exigence nécessiterait une source d’électricité beaucoup plus verte que le mix actuel dans des pays comme l’Allemagne, la Pologne et les Pays-Bas, principaux producteurs d’ammoniac en Europe.

Décarbonisation complète : un objectif coûteux

La décarbonisation complète de la production d’hydrogène, plutôt que de viser une réduction de 95%, serait extrêmement coûteuse. Les 5% restants de décarbonisation représentent la partie la plus complexe et la plus onéreuse du processus.

Bientôt une production à grande échelle ?

La production d’hydrogène à grande échelle utilisant des parcs solaires ou éoliens construits à proximité des usines d’ammoniac est envisagée, nécessitant de grandes étendues de terrain. Cette approche pourrait optimiser l’usage combiné des terres, par exemple, en permettant l’agriculture autour des installations énergétiques.

Enjeux réglementaires et définition du “vert”

La définition même de l’hydrogène vert est actuellement en discussion dans l’UE, soulignant la nécessité de trouver un équilibre entre les coûts et l’impact environnemental. L’équipe de recherche propose qu’une proportion résiduelle d’énergie fossile dans l’hydrogène vert pourrait être acceptable et judicieuse.

Le Royaume-Uni est le premier pays à revendiquer cette découverte incroyable dans les volcans endormis et qui pourrait changer le destin de l’humanité

Cet article explore comment l’hydrogène presque durable pourrait transformer l’industrie de l’ammoniac, réduisant considérablement les émissions tout en restant économiquement viable dans certaines régions d’Europe. Cette avancée suggère un modèle potentiel pour d’autres industries lourdes cherchant à réduire leur empreinte carbone.

Source : Nature

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Cette nouvelle invention fait disparaître toute vibration à l’aide de puissants électroaimants ! Un détail pour vous mais pour la science ça veut dire...

Fini les tremblements : Découverte révolutionnaire pour des mesures ultra-précises. À l'Université Technique de Vienne, une équipe de chercheurs...

Formation 7h moto 125 : Ce que vous devez savoir avant de vous inscrire

Détails de la formation La formation 7 heures pour conduire une moto 125 est bien plus qu'une simple...

Découverte monumentale d’un continent de 61 millions d’années caché sous cette région bien connue qui appartient au Danemark

Un microcontinent de 61 millions d'années sous la glace du Groenland. Une équipe de scientifiques a révélé l'existence d'un...

Saudia Group et Lilium signent le plus grand accord d’achat d’avion électrique au monde : 100 eVTOL

Hier, le Saudia Group et Lilium N.V., un constructeur d'avions électriques de premier plan coté au NASDAQ sous...