Collision fatale : Comment la vitesse excessive des navires pousse les baleines de l’Atlantique Nord vers l’extinction.

Date:

Partager:

L’océan Atlantique Nord abrite l’une des espèces les plus menacées au monde, la baleine de l’Atlantique Nord. Malheureusement, un récent rapport d’Oceana, la plus grande organisation de défense des océans, révèle un manque criant de respect des règlements destinés à protéger ces géants marins.

Un triste constat

Selon ce rapport publié par Oceana, la majorité des navires continuent de naviguer à grande vitesse dans les zones délimitées par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) pour la protection de ces baleines. Plus précisément, 84% des navires ont dépassé la limite de vitesse dans les zones à vitesse réduite obligatoire et 82% dans celles où la réduction de vitesse est recommandée.

Il est crucial de noter que les collisions avec les navires sont l’une des principales menaces pour les baleines de l’Atlantique Nord, causant des blessures graves, voire mortelles.

Au cours du Moyen Âge, deux espèces de baleines ont été conduites à l’extinction par l’homme dans la partie est de l’océan Atlantique Nord.

Les mesures actuelles sont-elles suffisantes ?

En 2008, la NOAA a introduit une règle sur la vitesse des navires, mettant en place deux outils de gestion pour protéger ces baleines: les Seasonal Management Areas (SMAs) et les Dynamic Management Areas (DMAs). Les SMAs exigent que les navires réduisent leur vitesse à 10 nœuds, tandis que les DMAs suggèrent une vitesse similaire mais sur une base volontaire.

Cependant, malgré ces mesures, les navires continuent de naviguer à des vitesses excessives. Par exemple, certains navires ont été observés naviguant à plus de 30 nœuds dans les SMAs et à plus de 37 nœuds dans les DMAs.

Les appels d’Oceana

Face à ces constatations alarmantes, Oceana appelle à des mesures renforcées. L’organisation insiste sur la mise à jour des réglementations actuelles sur la vitesse des navires pour refléter la présence actuelle des baleines, la rendant obligatoire dans les DMAs et l’inclusion de navires de 35 pieds ou plus.

De plus, Oceana recommande une amélioration de la surveillance, de la conformité et de l’application des vitesses dans ces zones. L’organisation plaide également pour une réduction des exemptions fédérales et exige que les navires de 35 pieds ou plus utilisent des dispositifs d’identification automatique (AIS) en permanence.

Un passé sombre, un futur incertain

Historiquement, ces baleines ont été la cible privilégiée des chasseurs en raison de leur proximité avec les côtes et de leur tendance à flotter une fois tuées. Cette chasse a dramatiquement réduit leur population. Les collisions avec les navires et l’enchevêtrement dans les engins de pêche sont aujourd’hui les principales menaces pour ces créatures majestueuses.

Le respect des réglementations et la sensibilisation à la protection de l’environnement marin sont plus cruciaux que jamais. Les baleines de l’Atlantique Nord sont au bord de l’extinction, et chaque mesure, aussi petite soit-elle, compte pour assurer leur survie. Il est temps d’agir, de respecter et de protéger ces géants des mers.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Une équipe scientifique trouve un nouvel effet curieux et inattendu de la pollution de l’air

La pollution de l'air est un fléau mondial aux multiples facettes, nuisant non seulement à notre santé physique...

Mobilité durable : comment Crédit Agricole transforme le jeu avec Opteven

En septembre 2023, lors de l'IAA de Munich, un projet d'accord stratégique fut annoncé entre Crédit Agricole Consumer...

Niagara Helicopters modernise sa flotte avec l’acquisition de six hélicoptères Airbus H130

Niagara Helicopters, compagnie emblématique de tourisme basée à Niagara Falls, Ontario, annonce une modernisation majeure de sa flotte...

Air Center Helicopters signe un contrat de services HCare avec Airbus pour sa flotte de H225

Air Center Helicopters, Inc (ACHI), a officialisé la signature d'un contrat de services HCare In-Service avec Airbus, couvrant...