Découverte exceptionnelle pour l’humanité et la terre qui va permettre de faire ce gaz indésirable un carburant pour nos voitures

Date:

Une équipe de scientifiques du Oak Ridge National Laboratory (ORNL) a trouvé une méthode innovante pour améliorer les catalyseurs, ce qui permet de tripler la production de méthanol à partir du dioxyde de carbone (CO2).

Cette avancée pourrait avoir un impact majeur sur la réduction des émissions de CO2 et la production de carburants alternatifs.

Lire aussi :

Une nouvelle façon de voir les catalyseurs

Les catalyseurs sont des substances qui accélèrent les réactions chimiques. Par exemple, pour transformer le CO2 en méthanol, un carburant utile, un catalyseur peut rendre cette réaction plus rapide et plus efficace. Habituellement, pour améliorer ces catalyseurs, les chercheurs essaient différentes combinaisons de métaux et de supports. Mais l’équipe de l’ORNL a essayé quelque chose de nouveau. Au lieu de changer les matériaux du catalyseur, ils ont modifié ce qui se passe à l’échelle atomique, en changeant les ions dans le support du catalyseur. Cette approche a permis d’augmenter énormément l’efficacité du processus.

Ce métal liquide exceptionnel est la batterie de demain : Il peut être rétracté 1000x sans perte d’énergie

Comment cela fonctionne

Les chercheurs ont travaillé avec un matériau appelé titanate de baryum, qui peut contenir différents types d’ions (particules chargées). En remplaçant certains ions d’oxygène par des ions d’hydrogène, ils ont modifié les propriétés du cuivre utilisé dans le catalyseur. Ce changement a rendu le catalyseur beaucoup plus efficace pour convertir le CO2 en méthanol. “Changer les ions du support du catalyseur peut grandement améliorer l’efficacité de la conversion du CO2 en carburants et autres produits chimiques précieux,” a expliqué Zili Wu, chef du projet.

Les résultats en détail

Pour comprendre pourquoi cette méthode fonctionne si bien, les chercheurs ont utilisé plusieurs techniques avancées pour étudier le catalyseur. Ils ont utilisé des rayons X pour voir comment les atomes de cuivre se comportent pendant la réaction, et des microscopes électroniques pour observer les changements dans la structure du catalyseur avant et après la réaction.

Voici un tableau simplifié des techniques utilisées et de leurs objectifs :

Technique Objectif
Spectroscopie des rayons X Observer les atomes de cuivre pendant la réaction
Microscopie électronique Comparer la structure du catalyseur avant et après la réaction

Pourquoi c’est important

Cette découverte est particulièrement importante car elle pourrait aider à réduire les émissions de CO2, un gaz à effet de serre majeur. Transformer le CO2 en méthanol, un carburant que nous pouvons utiliser, permettrait de réutiliser ce gaz plutôt que de le laisser s’accumuler dans l’atmosphère. Le méthanol peut être utilisé comme carburant ou comme matière première pour fabriquer d’autres produits chimiques. Cette avancée pourrait donc avoir des effets positifs importants sur l’environnement et l’économie. En rendant ce processus plus efficace, nous pourrions réduire notre dépendance aux combustibles fossiles et diminuer les émissions de CO2.

Une collaboration internationale

Cette recherche a été rendue possible grâce à la collaboration de plusieurs laboratoires et universités. Par exemple, des expériences ont été menées au Stanford Synchrotron Radiation Lightsource et au Center for Nanophase Materials Sciences. De plus, des calculs théoriques ont été réalisés à l’Université Vanderbilt pour comprendre les détails de la réaction.

Quelles sont les prochaines étapes ?

L’équipe de l’ORNL prévoit de continuer à explorer d’autres compositions de matériaux pour améliorer encore davantage les catalyseurs. L’objectif est de rendre ces processus encore plus efficaces et économiques. Ils vont également perfectionner les techniques pour étudier ces réactions en temps réel et mieux comprendre comment elles fonctionnent.

Incroyable découverte pour l’humanité : Les volcans gardent un secret qui permettrait l’émergence de batteries révolutionnaires

Cet article explore une découverte révolutionnaire dans la catalyse qui permet de tripler la production de méthanol à partir du CO2, les techniques utilisées pour comprendre cette avancée, et les implications pour l’environnement et l’industrie.

Source : WILEY

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Journée mondiale des serpents du 16 juillet 2024

La Journée mondiale des serpents du 16 juillet 2024, observée annuellement, s'avère une occasion primordiale pour sensibiliser le...

Le plus grand avion du monde étonne encore par son histoire tragique et son matériau principal avec lequel il était construit : le bois

"Spruce Goose" : L'histoire du géant des airs qui a marqué l'aviation Le Hughes H-4 Hercules, plus connu sous...

Ce Français leader mondial dans la construction durable investit 1,9 milliards d’euros dans ce champion australien et s’impose comme un acteur incontournable dans la...

Saint-Gobain révolutionne le marché australien avec une acquisition stratégique majeure. Saint-Gobain vient de conclure un accord définitif marquant une...

Les États-Unis inaugurent une première mondiale avec ce Ferry d’un nouveau genre et qui fonctionne exclusivement avec un carburant encore peu présent dans la...

Le premier Ferry à hydrogène du monde prêt à naviguer. Le MV Sea Change, premier ferry commercial à hydrogène,...