Airbus UpNext présente Optimate, une innovation en assistance au pilotage

Date:

Airbus UpNext, filiale à part entière d’Airbus, vient de débuter les tests de nouvelles technologies destinées à soutenir le roulage automatique des avions et à améliorer l’assistance au pilotage à bord d’un camion électrique innovant.

Une avancée technologique marquée par l’innovation

Le projet de recherche, qui durera trois ans et a été baptisé Optimate, vise à intégrer une large gamme de technologies de pointe telles que l’automatisation avancée, la vision par ordinateur, la fusion de données et l’apprentissage automatique. L’objectif est d’améliorer les systèmes de navigation des aéronefs, l’interface homme-machine et la sécurité globale du vol.

Michael Augello, PDG d’Airbus UpNext, exprime son enthousiasme : “Nous sommes ravis de dévoiler un autre démonstrateur innovant qui reflète notre engagement indéfectible à repousser les limites de l’aviation. Notre ambition est d’utiliser les meilleures technologies pour rendre nos avions encore plus conscients de leurs conditions de fonctionnement, en les analysant avec le plus de détails possible pour devenir des assistants intelligents et fiables pour les pilotes, leur fournissant une assistance optimale. Nous sommes confiants que ce projet contribuera à un voyage aérien plus sûr et plus efficace.”

Objectifs clés du projet Optimate

L’un des principaux objectifs d’Optimate est de développer et tester le roulage automatique basé sur un calcul de position plus précis et fiable, et d’évaluer le potentiel de la détection quantique pour améliorer la disponibilité de la position et la robustesse du système de navigation. Un autre objectif est d’explorer les capacités d’une carte collaborative et d’un assistant de vol virtuel pour soutenir les décisions stratégiques des pilotes et leurs interactions avec le contrôle du trafic aérien et les centres d’opérations des compagnies aériennes.

Pour réduire les émissions de CO₂ de nos opérations de test, la nouvelle architecture et les algorithmes seront validés sur un banc d’essai, un camion électrique qui reproduit les fonctions clés d’un véritable cockpit d’avion et peut se déplacer sur les pistes d’aéroport comme un avion de ligne. Il recréera un cockpit d’A350 sur roues doté de technologies d’automatisation avancées telles que la dernière génération de LIDAR et de caméras externes, combinées aux technologies inertielles et GPS, satcom et 5G.

La phase finale du projet consistera à utiliser l’assistant virtuel lors d’une mission entièrement automatisée de porte à porte sur un avion de test en vol A350. Cela marquera un tournant significatif dans l’intégration des technologies aéronautiques avancées et leur application dans des scénarios opérationnels réels, potentiellement redéfinissant les normes de sécurité et d’efficacité dans l’aviation moderne.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

L’humanité sauvée ? Cet élément représentant 4% de l’air ambiant va permettre de filtrer plus facilement le CO2

Un nouvelle membrane utilisant l'humidité pour capturer le CO2 de l'air. Une équipe de chercheurs de l'Université de Newcastle...

Quel est le prix du loyer dans les 30 plus grandes villes Française d’un studio ?

Lorsque les étudiants envisagent leur parcours universitaire, l'un des aspects les plus significatifs à considérer est le coût...

Victoria : une nouvelle direction sous le leadership d’Yves Péters

Victoria, reconnue pour sa position de leader dans le secteur de la vente directe de bijoux, a officiellement...

Créer des centrales nucléaires flottantes en haute mer ? C’est objectif de cette nouvelle organisation internationale qui veut réglementer la démarche

L'avenir énergétique pourrait bien être en train de prendre le large. Le 2 avril 2024, une organisation internationale,...