On en sait plus sur le futur avion de combat français de 6e génération : Le plus ambitieux jamais créé en Europe

Date:

SCAF : Le futur des porte-avions et des chasseurs navals en Europe.

En 2017, l’annonce du programme SCAF, a marqué le début d’une nouvelle ère pour l’aviation de défense européenne. Parmi les projets dévoilés, le NGF (New Generation Fighter) s’est retrouvé au centre de toutes les attentions, symbolisant l’ambition de doter l’Europe d’un chasseur futuriste. Mais c’est surtout la capacité de ce dernier à opérer depuis un porte-avions qui a soulevé de nombreux défis techniques et stratégiques, illustrant la complexité de concevoir un chasseur naval dès son origine.

Lire aussi :

Le NGF : Un chasseur conçu pour les porte-avions

Le NGF, élément clé du système de combat aérien futur (SCAF), est envisagé comme le pivot de l’aviation de combat française, allemande, et espagnole. La particularité de cet avion réside dans sa conception spécifique pour une utilisation navale. Contrairement aux adaptations traditionnelles d’avions terrestres pour un usage en mer, le NGF est développé dès le départ pour répondre aux exigences strictes de l’opération à bord de porte-avions, en tenant compte des contraintes uniques imposées par ce type de déploiement.

Cette union stratégique de 2 géants français va propulser le futur porte-avions français à une excellence jamais atteinte

Navalisation et défis techniques

La navalisation du NGF n’est pas une simple adaptation mais une intégration profonde des besoins navals dans la conception initiale de l’avion. Cela implique des ajustements significatifs en termes de structure, de maniabilité à basse vitesse, et de capacités d’atterrissage et de décollage spécifiques aux porte-avions. Éric Trappier de Dassault Aviation a souligné que l’approche adoptée pour le NGF serait similaire à celle du Rafale, conçu pour être robuste et durable, capable de supporter les contraintes des opérations sur porte-avions sans compromettre ses performances.

Compromis et coopération internationale en péril

La coopération internationale sur le projet SCAF et le NGF pose ses propres défis, surtout en termes de compromis entre les différentes exigences nationales. La France, avec ses besoins spécifiques pour la navalisation, pourrait potentiellement se heurter aux priorités d’autres partenaires qui, comme l’Allemagne et l’Espagne, pourraient ne pas partager les mêmes impératifs opérationnels maritimes. Cela rappelle les divisions antérieures qui ont mené à la scission des projets Rafale et Eurofighter Typhoon.

Perspectives du NGF naval

En dépit des contraintes, les concepteurs du NGF cherchent à minimiser les différences entre les variantes terrestres et navales de l’avion. Cela pourrait inclure des décisions sur la capacité d’emport, l’autonomie, et les performances dynamiques de l’avion, qui devront être optimisées en fonction des capacités des drones et autres appareils du système SCAF.

Interaction avec les drones et les “remote carriers”

Un aspect clé du NGF est son rôle central dans le commandement d’un réseau de drones et d’effecteurs déportés, ce qui pourrait nécessiter des modifications dans sa conception pour faciliter l’intégration et la gestion de ces nouveaux partenaires aériens. La complexité de cette interaction soulève des questions sur l’éventuelle nécessité d’une variante biplace ou l’utilisation avancée de l’intelligence artificielle pour gérer le flot d’informations et de commandes.

Le futur de la navalisation et ses implications

À mesure que le projet progresse, il devient évident que la navalisation du NGF ne se limite pas à l’avion lui-même, mais s’étend à l’intégration de tout un écosystème de technologies avancées. Cela pourrait inclure des drones de ravitaillement en vol, une nouvelle génération de drones de combat, et peut-être même l’introduction de porte-drones, redéfinissant ainsi le rôle et la configuration des futurs porte-avions.

Ce fleuron de l’industrie nucléaire française décroche un contrat exceptionnel aux Etats-Unis qui va ouvrir la voie à la réhabilitation des vieilles centrales

Cet article explore la trajectoire ambitieuse du NGF dans le cadre du programme SCAF, mettant en lumière les défis techniques et stratégiques de sa navalisation. Avec un focus particulier sur les implications de son adaptation à l’usage naval, cet examen détaille comment l’intégration de technologies avancées et la coopération internationale façonneront l’avenir de l’aviation de combat européenne.

Source : Areion24

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

3 Commentaires

    • Bonjour Damien,
      A l’heure actuelle nous n’avons pas plus de précisions techniques sur le futur NGF mais on peut être déjà certain qu’il sera le plus furtif possible et qu’il volera probablement au-dessus de Mach 2 (soit environ 2000 km /h).

  1. Cela implique la construction de nouveaux porte avions, a minima 1 tous les 10 ans donc au moins 3 en services en permanence (ou 4 si la longévité est portée à 40 ans)
    C’est loin des projets financiers des armées françaises.
    Sur le successeur du Rafale, il ne devrait être pas plus gros. Ça nécessite des porte-avions plus imposant plus cher, le format Charles de Gaulle est le bon avec une chaufferie supplémentaire et surtout améliorer les révisions décennales. Aller vers une Version 2, éviter de tout refaire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Le plus grand avion du monde étonne encore par son histoire tragique et son matériau principal avec lequel il était construit : le bois

"Spruce Goose" : L'histoire du géant des airs qui a marqué l'aviation Le Hughes H-4 Hercules, plus connu sous...

Ce Français leader mondial dans la construction durable investit 1,9 milliards d’euros dans ce champion australien et s’impose comme un acteur incontournable dans la...

Saint-Gobain révolutionne le marché australien avec une acquisition stratégique majeure. Saint-Gobain vient de conclure un accord définitif marquant une...

Les États-Unis inaugurent une première mondiale avec ce Ferry d’un nouveau genre et qui fonctionne exclusivement avec un carburant encore peu présent dans la...

Le premier Ferry à hydrogène du monde prêt à naviguer. Le MV Sea Change, premier ferry commercial à hydrogène,...

Ces scientifiques coréens découvrent une nouvelle propriété exceptionnelle à ce matériau qui promet +145% de production d’hydrogène vert

Le nouveau matériau qui va changer le monde de l'énergie. Cette avancée scientifique majeure en provenance de Corée promet...