Une nouvelle étude remet en question les avantages de la semaine de travail réduite (32h ou 35h)

Date:

Une critique sur les études existantes

Liberty Vittert, professeur de pratique en science des données à la Olin Business School de l’Université de Washington à St. Louis, met en lumière les défauts statistiques des études souvent citées en faveur de la semaine de travail réduite. Dans son témoignage devant le Comité sénatorial américain sur la santé, l’éducation, le travail et les pensions le 13 mars, Vittert a souligné que les arguments en faveur d’une semaine de 32 heures reposent sur des données faibles et erronées.

Les failles des études populaires

Vittert a critiqué une étude Islandaise, régulièrement mise en avant, qui omet de mentionner les coûts supplémentaires significatifs engendrés par l’expérience, tels que l’embauche de personnel de santé supplémentaire, financée par près de 30 millions de dollars de fonds publics. Une situation similaire a été observée en Espagne, où les entreprises participant à un programme pilote bénéficiaient également de fonds gouvernementaux substantiels. Ces études présentent également des défis méthodologiques importants, notamment le recours à des données auto-déclarées et un manque de randomisation, engendrant un biais de sélection statistique et des variables confondantes.

L’impact réel sur la productivité et le bien-être

Le professeur a également souligné l’absence de preuves de l’augmentation à long terme de la productivité due à la réduction des heures de travail. Au contraire, des études montrent les impacts négatifs potentiels sur le PIB des pays. La définition même de la productivité et du succès varie d’une étude à l’autre, rendant les comparaisons et conclusions difficiles.

Les conséquences négligées sur les travailleurs et l’économie

Selon Vittert, réduire les heures de travail n’augmente pas automatiquement le bonheur ni ne diminue le stress à long terme. Elle cite l’exemple de la France, où la réduction de la semaine de travail de 39 à 35 heures n’a pas amélioré le bonheur des travailleurs, et a parfois entraîné une diminution due aux changements dans les pratiques d’embauche des entreprises.

Les implications d’une semaine de travail réduite aux États-Unis

Vittert avertit que la mise en œuvre d’une semaine de travail réduite aux États-Unis pourrait avoir des effets inégaux sur les travailleurs, exacerbant potentiellement les inégalités. Elle met en avant les risques pour les travailleurs à temps partiel, souvent associés à des salaires plus bas et à l’absence de bénéfices. De plus, elle souligne que les travailleurs âgés ou ceux devant cumuler plusieurs emplois pourraient voir leur stress et leur malheur augmenter.

La remise en question par Vittert des avantages présumés d’une semaine de travail réduite met en lumière la complexité de la question et la nécessité d’analyser critiquement les données et les études existantes avant de prendre des décisions politiques. Ses observations suggèrent qu’une approche plus nuancée et fondée sur des données solides est essentielle pour comprendre les véritables implications d’une telle réforme sur le bien-être des travailleurs et l’économie.

Source de l’article : https://www.help.senate.gov/imo/media/doc/fe56f2c1-e4ed-ae6c-12a1-570c703651b9/written_testimony_Vittert.pdf

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Eric GARLETTI
Eric GARLETTIhttps://media24.fr/
Je suis curieux, défenseur de l'environnement et assez geek au quotidien. De formation scientifique, j'ai complété ma formation par un master en marketing digital qui me permet d'aborder de très nombreux sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Kyo : Première historique au Canada et toutes les dates de la prochaine tournée par ville en France

Cette série de concerts est remarquable, notamment parce qu'elle inclut la première apparition du groupe au Canada, un...

Le visualiseur flexible HD Pro pour dynamiser l’apprentissage dans les classes de primaire

L'utilisation d'un visualiseur HD en classe de primaire transforme radicalement la manière dont les cours sont dispensés. Ces dispositifs permettent...

Ce géant français révolutionne l’avenir de l’énergie en Europe grâce à l’acquisition de deux unités de production de biométhane aux Pays-Bas

ENGIE, le géant français de l'énergie, marque un tournant majeur dans son expansion européenne avec l'acquisition de deux...

La lune rose du 23 avril et ses conséquences (ce n’est pas ce que vous croyez)

Alerte rose ! La pleine Lune rose de ce mois-ci n'est pas ce que vous croyez ! La pleine...