Lithium : Cette découverte inattendue va sauver la voiture électrique de la pénurie tant crainte

Date:

Les scientifiques ont mis au point un procédé permettant d’extraire le lithium de manière plus efficace que les méthodes traditionnelles.

Cet article dévoile une avancée prometteuse pour répondre à la demande croissante de lithium, essentiel dans les batteries rechargeables de haute performance.

Lire aussi :

La Mécano-chimie : Un Nouveau Tournant dans l’Extraction du Lithium

Lithium, cet élément si convoité pour les batteries de nos smartphones, véhicules électriques et autres dispositifs médicaux, vient traditionnellement de deux sources : les saumures et les minéraux de roche dure. Jusqu’à présent, extraire le lithium des minéraux durs comme le spodumène nécessitait une grande quantité d’énergie et produisait des gaz à effet de serre ainsi que des déchets dangereux.

Automobile : ce nouveau matériau révolutionnaire résout ENFIN un des problèmes majeures de l’industrie en 2024

Nouvelle méthode avec le MELLT

Cependant, une équipe de scientifiques du Critical Materials Innovation (CMI) Hub, dirigée par le laboratoire national d’Ames du Département de l’Énergie des États-Unis, propose une alternative révolutionnaire. Ils ont développé une méthode d’extraction du lithium à basse température par mécano-chimie, ou MELLT, utilisant des forces mécaniques pour initier des réactions chimiques, une approche qui pourrait transformer l’industrie.

Comment Fonctionne le MELLT ?

Le processus MELLT implique l’utilisation d’un broyeur à billes où des morceaux solides de spodumène et un réactif chimique, comme le carbonate de sodium, sont placés dans une chambre avec des billes d’acier. Le mouvement de la chambre provoque des contraintes de cisaillement et d’impact répétitives sur les matériaux, entraînant des états énergétiques élevés et favorisant les réactions chimiques.

Avantages Environnementaux et Économiques

Le principal avantage de la méthode MELLT est sa capacité à réduire significativement l’utilisation d’énergie tout en éliminant les flux de déchets toxiques associés aux méthodes conventionnelles. De plus, MELLT est nettement plus rapide que les méthodes d’extraction par saumure, qui peuvent prendre jusqu’à 24 mois pour produire du lithium.

Impact sur le Marché du Lithium

Alors que la demande de lithium monte en flèche, principalement poussée par l’augmentation de la production de véhicules électriques, la méthode MELLT offre une solution prometteuse pour augmenter l’offre de lithium tout en réduisant les risques liés à la chaîne d’approvisionnement.

L’Avenir du Lithium et le Rôle du CMI

Le développement de MELLT s’inscrit dans un effort collaboratif plus large soutenu par le CMI, impliquant des laboratoires nationaux, des universités et des partenaires industriels pour découvrir de nouveaux procédés de raffinage ou améliorer les méthodes existantes d’extraction du lithium. Ces initiatives visent à accélérer le développement des technologies des matériaux critiques et à renforcer l’innovation dans les chaînes d’approvisionnement américaines.

Ports Européens transformés en parkings géants de voitures chinoises

Cet article explore la transformation de l’extraction du lithium grâce à une nouvelle méthode appelée MELLT, développée par le laboratoire national d’Ames et le Critical Materials Innovation Hub. Utilisant la mécano-chimie, cette technique offre une solution plus durable et moins énergivore, promettant d’accroître l’efficacité et de réduire l’impact environnemental de l’extraction du lithium. Une avancée qui pourrait bien révolutionner le marché des batteries et soutenir la transition énergétique globale.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers les nouvelles technologies, je vous propose de vous faire profiter de mon expertise pour tous les enjeux touchant au monde de l'entreprenariat et de l'assurance (milieu dans lequel j'ai évolué pendant de nombreuses années).

1 COMMENTAIRE

  1. Ridicule, il n’y a jamais eu la moindre crainte de manquer de quelque métal que ce soit pour faire des batteries de voiture, et surtout pas de lithium qui comme les autres composants d’une batterie se trouvent tous dans le quart des corps simples les plus abondants. De plus le lithium qui est d’ailleurs le moins abondant d’entre eux est en passe d’être remplacé par celui qui sera le plus abondant, le silicium !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Le Kangei Maru nouveau navire-usine de 120 mètres de long part en mer chasser 200 baleines

Le Japon a récemment mis en service un navire-usine d'envergure, le Kangei Maru, dédié à la chasse à...

Dans quels pays vous mangez le plus de micro-plastiques sans le savoir : résultat d’une étude dans les 109 principaux pays en développement et...

L’exposition aux microplastiques via l’alimentation est devenue un sujet de préoccupation majeur à l’échelle mondiale. Cette section explore...

Gardez vos bijoux intacts, même dans l’eau : quels matériaux privilégier ?

Lorsqu'il s'agit de choisir des bijoux à porter au quotidien ou en certaines occasions spéciales, il est crucial...

Ce champion français de la construction cartonne en Angleterre avec ce méga contrat de 230 millions d’€ pour repenser le réseau urbain de la...

Dans une ère où les infrastructures urbaines deviennent le cœur battant des villes modernes, la ville de Milton...