La Chine invente un drone sous-marin en forme de raie manta pour espionner les profondeurs

Date:

Depuis les profondeurs inexplorées des océans, la Chine est en passe de révolutionner la surveillance sous-marine avec le déploiement annoncé d’une flotte de drones sous-marins, inspirés des raies manta.

Ce développement promet de transformer radicalement les capacités du pays dans les domaines civil et militaire, marquant un tournant décisif dans la technologie de l’exploration océanique.

Lire aussi :

Origines et évolution des submersibles souples

L’aventure des submersibles souples conçus par la Chine commence en 2006, sous l’égide du Professeur Cao Yong de l’Université Polytechnique du Nord-Ouest. Originellement conçus pour être légers et maniables, ces appareils peints aux couleurs vives et ressemblant à des personnages de dessins animés, avaient pour mission initiale la surveillance des récifs coralliens. Leur conception s’inspire des mouvements gracieux des raies manta, leur permettant de se faufiler avec aisance à travers les habitats marins complexes.

La Suisse vient de capturer le soleil avec cette invention digne d’un James Bond

Cap sur l’innovation et la polyvalence

Cette année, les ambitions se tournent vers des applications en haute mer, avec des modèles de classe 800 kg prêts à être testés pour des missions plus exigeantes. Le Professeur Cao Yong prévoit même le développement d’un prototype de classe tonne, capable de transporter des charges utiles plus importantes et de naviguer sur de plus longues distances. Ces submersibles sont appelés à jouer un rôle clé dans des opérations intégrées de reconnaissance et potentiellement d’attaque.

Expérience pratique et applications futures

Les versions antérieures de ces drones ont été déployées avec succès dans la mer de Chine méridionale pour surveiller la vie marine et traquer les flambées de l’étoile de mer Acanthaster planci, nuisible pour les coraux. La flexibilité de leur conception leur permet de collecter des données précieuses dans des milieux sous-marins délicats, offrant ainsi de nouvelles perspectives tant pour l’éducation marine que pour la surveillance environnementale.

Extension des capacités et suite

Avec des modèles plus grands en développement, ces submersibles pourront plonger plus profondément et plus longtemps, augmentant significativement leur portée opérationnelle. Ils pourront embarquer des équipements supplémentaires, améliorant ainsi leur fonctionnalité pour des missions diversifiées. Hao Yiwei, chercheur à l’Université Polytechnique du Nord-Ouest, partage que l’objectif est de déployer ces submersibles en groupe dès l’année prochaine pour maximiser leur efficacité.

Défis techniques et innovations de surface

Un défi majeur reste la contamination par les micro-organismes, qui peut entraver la navigation des submersibles. Pour contrer cela, une gelée spéciale est en cours de développement pour tromper ces micro-organismes en leur faisant croire qu’ils sont en contact avec de l’eau de mer, une stratégie prometteuse pour maintenir l’efficacité des drones.

Intérêt mondial et comparaisons internationales

La Chine n’est pas seule dans la course aux submersibles de type raie manta. Aux États-Unis, un drone sous-marin développé par Northrop Grumman a également réussi ses tests en eau, conçu pour des missions de longue durée dans des environnements océaniques inaccessibles à l’homme. Ce développement parallèle illustre l’importance croissante de cette technologie sur la scène mondiale, où plusieurs pays explorent des solutions innovantes pour la surveillance et la recherche sous-marines.

La Chine dévoile le monde de demain avec une production record de ce nouveau carburant appelé à remplacer les énergies fossiles

Cet article explore l’initiative audacieuse de la Chine dans le déploiement de drones sous-marins inspirés des raies manta, marquant une avancée significative dans les technologies de surveillance et de recherche sous-marine. Ces développements promettent d’améliorer la compréhension des océans et de renforcer les capacités dans les sphères civile et militaire, tout en positionnant la Chine à l’avant-garde de l’innovation technologique marine.

Source : South China Morning Post

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

La Lune dans tous ses états avec ce lunistice, phénomène observable pour la première fois depuis 18 ans

Lunistice : Un phénomène lunaire inédit en 18 ans va éclairer nos nuits. Pour la première fois depuis 2006,...

La chine révolutionne le monde de l’énergie et fait un bond vers la fusion nucléaire avec le premier tokamak à supraconducteurs haute température du...

Energy Singularity, une entreprise basée en Chine, vient de franchir une étape révolutionnaire en construisant le premier tokamak...

La résilience des commerçants indépendants face aux défis économiques et l’impact limité des Jeux Olympiques

L'économie française traverse une période d'inflation persistante qui touche particulièrement les commerçants indépendants. Selon l'Observatoire Ankorstore du Commerce...