La Chine sur le point d’éradiquer la faim dans le monde avec cet OGM du riz qui promet une hausse spectaculaire des rendements ?

Date:

La recherche agronomique ne cesse de nous surprendre, et une récente découverte scientifique en Chine pourrait bien être sur le point de transformer radicalement la production de riz hybride.

L’innovation? Un gène, qui promet de mécaniser entièrement le processus de production des semences, changeant ainsi la donne pour l’une des cultures les plus importantes au monde.

Lire aussi :

Un gène clé identifié dans le riz

Des chercheurs de l’Académie Chinoise des Sciences, en collaboration avec le Laboratoire de l’Industrie des Semences de Hainan et l’Institut National de Recherche sur le Riz en Chine, ont identifié un gène qui pourrait permettre la production complètement mécanisée des semences de riz hybride. Cette découverte, publiée dans la prestigieuse revue Nature Plants, pourrait éliminer la nécessité des méthodes manuelles actuelles, qui sont non seulement laborieuses mais également coûteuses et limitantes pour les efforts de reproduction.

Découverte exceptionnelle dans les abysses qui remet en cause tout ce qu’on croyait savoir sur la production d’énergie par des êtres vivants

Impact sur la production de riz

Le riz hybride, issu du croisement de deux variétés génétiquement différentes, est connu pour ses rendements élevés. Cette technique a été mise au point en Chine, qui est aujourd’hui le plus grand producteur et consommateur de ce type de riz. La découverte du gène, nommé GSE3, pourrait augmenter la production de 21 à 38 %, sans impacter négativement le nombre de semences hybrides produites, selon les tests en champ.

Une approche innovante de la sélection

L’approche traditionnelle de sélection des semences hybrides nécessite une séparation manuelle pour éviter la contamination. Les chercheurs proposent une méthode où les lignées mâles stériles produisent de petites graines, et les lignées restauratrices, de grandes graines. Ce qui permettrait ensuite une séparation mécanique simple, comme le tamisage, pour isoler les semences hybrides.

Défis techniques et solutions

Le principal défi était de trouver un gène permettant de réduire la taille des grains sans affecter le nombre de semences et le rendement. Avec GSE3, non seulement ce défi a été relevé, mais les essais ont également montré que les lignées portant ce gène ne nuisaient pas à la production. Pour surmonter les obstacles des méthodes de sélection conventionnelles, l’équipe a également utilisé l’outil d’édition génétique CRISPR-Cas9 pour développer des mutants à fonction perdue de GSE3 en une seule étape.

Implications globales pour la sécurité alimentaire

Cette avancée pourrait avoir des implications majeures pour la sécurité alimentaire mondiale, en particulier face aux défis du changement climatique et d’El Niño. Le riz étant une culture alimentaire de base pour plus de la moitié de la population mondiale, améliorer l’efficacité de sa production est crucial.

Au-delà du riz : des applications potentielles étendues

La portée de cette découverte pourrait s’étendre bien au-delà du riz. Les chercheurs envisagent d’utiliser le gène GSE3 pour améliorer les lignées mâles stériles dans d’autres cultures, ce qui pourrait révolutionner la production de semences hybrides dans une variété de cultures essentielles.

Une capacité de 12 Boeing 747 et plus grand qu’un stade de foot ! Le nouveau mastodonte des airs est destiné à transporter des éoliennes à travers le monde

Cet article explore la récente découverte par des scientifiques chinois d’un gène clé qui pourrait permettre une mécanisation totale de la production de semences de riz hybride. Cette innovation a le potentiel de réduire considérablement le travail manuel requis, d’augmenter les rendements et de révolutionner la production agricole, avec des implications significatives pour la sécurité alimentaire mondiale.

Source : South China Morning Post

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Le plus grand avion du monde étonne encore par son histoire tragique et son matériau principal avec lequel il était construit : le bois

"Spruce Goose" : L'histoire du géant des airs qui a marqué l'aviation Le Hughes H-4 Hercules, plus connu sous...

Ce Français leader mondial dans la construction durable investit 1,9 milliards d’euros dans ce champion australien et s’impose comme un acteur incontournable dans la...

Saint-Gobain révolutionne le marché australien avec une acquisition stratégique majeure. Saint-Gobain vient de conclure un accord définitif marquant une...

Les États-Unis inaugurent une première mondiale avec ce Ferry d’un nouveau genre et qui fonctionne exclusivement avec un carburant encore peu présent dans la...

Le premier Ferry à hydrogène du monde prêt à naviguer. Le MV Sea Change, premier ferry commercial à hydrogène,...

Ces scientifiques coréens découvrent une nouvelle propriété exceptionnelle à ce matériau qui promet +145% de production d’hydrogène vert

Le nouveau matériau qui va changer le monde de l'énergie. Cette avancée scientifique majeure en provenance de Corée promet...