Cette découverte incroyable promet un nouvel avenir à l’humanité en permettant de produire de l’hydrogène directement à partir d’eau

Date:

Révolution énergétique : Découverte d’un catalyseur sans iridium pour produire de l’hydrogène vert à partir de l’eau.

Plongez dans la découverte qui pourrait changer la production d’hydrogène, en utilisant l’eau et sans éléments rares.

Lire aussi :

L’hydrogène vert, une urgence écologique

Dans le contexte actuel de lutte contre le changement climatique, la production d’hydrogène vert se présente comme une solution prometteuse pour réduire notre dépendance aux combustibles fossiles. Cependant, la majorité de l’hydrogène est actuellement produite par vaporeformage de méthane, un processus qui libère une grande quantité de dioxyde de carbone. L’électrolyse de l’eau, alimentée par des énergies renouvelables, offre une alternative pour obtenir de l’hydrogène sans émissions de CO2.

Ce moteur quantique ne marche ni à l’essence ni à l’hydrogène : Un jour nouveau se lève pour l’humanité

Percée dans l’électrolyse de l’eau

Jusqu’à récemment, l’électrolyse de l’eau nécessitait des catalyseurs faits d’éléments rares comme le platine et l’iridium, particulièrement pour l’anode dans les conditions acides des électrolyseurs à membrane échangeuse de protons (PEM). Ces matériaux sont non seulement coûteux mais aussi peu abondants. C’est dans ce contexte que l’équipe de l’ICFO a développé un catalyseur novateur sans iridium, capable de fonctionner efficacement dans ces conditions difficiles.

Une nouvelle approche de catalyse

Le nouveau catalyseur, à base de cobalt, un métal bien plus abondant et économique, représente une rupture par rapport aux méthodes conventionnelles. Les chercheurs ont mis en œuvre un processus de délamination qui intègre de l’eau et des groupes hydroxyles dans la structure du catalyseur, renforçant sa stabilité et son activité dans un milieu acide.

Des avancées techniques et scientifiques

Cette approche unique a été validée dans des électrolyseurs PEM sous des densités de courant élevées, prouvant une activité et une stabilité supérieures sans précédent pour un catalyseur non à base d’iridium. Ces résultats pourraient transformer le domaine de l’électrolyse de l’eau, rendant la production d’hydrogène vert plus accessible et moins coûteuse.

Défi en termes de durée de vie et de montée en échelle de la production

Malgré ces avancées, l’industrialisation de ce nouveau catalyseur représente encore un défi, notamment en termes de durée de vie et de montée en échelle de la production. L’équipe envisage d’explorer d’autres matériaux, tels que le nickel et le manganèse, pour optimiser davantage la performance et la durabilité.

Vers une Industrialisation

Convaincue du potentiel de leur découverte, l’équipe a déposé un brevet et envisage désormais l’application industrielle de leur technologie. Cela pourrait non seulement contribuer à la décarbonation de notre société mais aussi positionner la technologie PEM comme un pivot central dans le domaine des énergies renouvelables.

La chine révolutionne le monde de l’énergie et fait un bond vers la fusion nucléaire avec le premier tokamak à supraconducteurs haute température du monde

Cet article explore l’innovation majeure d’une équipe de chercheurs ayant développé un catalyseur à base de cobalt pour l’électrolyse de l’eau, une avancée qui pourrait révolutionner la production d’hydrogène vert en réduisant les coûts et en évitant l’utilisation de métaux rares. Cette percée scientifique promet d’accélérer la transition énergétique vers des sources plus propres et plus durables.

Source : Science

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Media24.fr dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

Nous rejoindre en un clic
Suivre-Media24.fr

Guillaume AIGRON
Guillaume AIGRON
Très curieux et tourné vers l'économie, la science et les nouvelles technologies, (particulièrement ce qui touche à l'énergie et les entreprises françaises) je vous propose de vous faire profiter de cette passion à travers des articles d'actualité.

4 Commentaires

  1. C’est braient importe quoi…. L’électrolyse n’a jamais nécessiter d’éléments rare et c’est vieux coe Lavoisier!

  2. Revolutionner l’humanité !!
    Vous avez oublié que c’est pas le progrés technique qui révolutionnera, c’est quand chaque homme aura compris de laisser triompher l’AMOUR qui est en lui, que l’avenir de l’humanité sera une vraie et véritable révolution!!!

  3. Ici, on nous parle toujours de révolution qui va tout changer, mais on a jamais de chiffre tel, le rendement, le cout par kg, le délais avant la commercialisation… soit les chiffres qui pourraient nous permettre de conclure qu’il y a vraiment révolution. Juste du blabla en l’air!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

Airbus investit dans LanzaJet pour booster la production de carburants aéronautiques durables (SAF)

Airbus a récemment annoncé un investissement stratégique dans LanzaJet, une entreprise de technologie de pointe dans le domaine...

Airbus et Avolon montrent la voie vers une quasi-neutralité carbone de l’industrie aéronautique

Airbus a récemment annoncé un nouveau partenariat avec Avolon, un bailleur d'avions, pour étudier le potentiel des appareils...

Nouveau cap franchit pour la fusion nucléaire grâce à cette technologie “oubliée” depuis 30 ans

L'expérience WHAM franchit un nouveau cap dans la fusion nucléaire. En matière de recherche sur la fusion nucléaire, le...

Des requins drogués dans cette mer, mais par qui et par quoi ? L’étrange découverte faite au large de ce pays d’Amérique latine interpelle

La contamination par la cocaïne affecte la faune marine au Brésil. Des chercheurs brésiliens ont découvert que des requins...